Volkswagen ID.3 1ST : Une électrique pour le peuple ?

Article publié le 27 octobre 2020 par rubrique A la Une, Actus, Essais, Volkswagen et 3010 visites

Voici celle qui était attendue depuis bien longtemps, depuis que le diesel n’est plus dans le groupe Allemand, celle qui, selon un certain nombre d’observateurs, doit venir concurrencer plusieurs modèles électriques : l’ID.3 1ST.

Au premier abord, l’accueil de cette voiture est fort sympathique, design élégant, bien surélevée, tous les codes d’une voiture urbaine sont bien là. Dans le parking, à l’approche, sans même sortir la clé, la voiture s’illumine, feux avant et arrière et surtout les 4 poignées de porte, très pratique. L’éclairage des seuils de porte est des plus élégant. En revanche, la voiture ne se refermera pas toute seule lors de l’éloignement. Installé derrière son volant (qui aurait pu avoir un diamètre plus petit), l’assise est vraiment parfaite, VW oblige. De multiples réglages électriques sont disponibles dont un réglage lombaire très efficace.

Mais alors, c’est une routière qui va concurrencer la e-Golf ?

Non, ce n’est ni une grande routière, ni une voiture pour tout le monde. Avec un prix de 50 000 euros (moins 3 000 euros de bonus), l’ID. 3 reste une voiture haut de gamme, idéale en ville et qui permet de sortir confortablement, même sur autoroute en toute sécurité. Nous avons constaté une autonomie d’environ 300 kilomètres en mode Sport et essentiellement sur des parcours urbains et péri-urbains. Il y a 4 modes (Sport, Eco, Confort et individuel). L’ID.3 dispose d’une capacité de batterie de 58 kWh et nous avons consommé 20 kWh/100km dans les conditions de notre essai. La norme WLTP lui attribue 420 km … il faudra vraiment adopter une conduite économique pour y arriver. Tablons plutôt sur 350 km.

Au volant

Les sensations de conduite sont agréables, même si la voiture aurait gagné en stabilité si elle avait été moins surélevée, mais ce n’a pas été le choix de Volkswagen. Le freinage est puissant, heureusement car les accélérations en mode sport sont dignes des meilleures voitures électriques. En ville l’ID.3 propose un rayon de braquage très faible, c’est très agréable. Un liseré lumineux (baptisé ID Light) situé dans le bas du pare-brise permet de connaitre le niveau de batteries lors de la recharge, mais indique également par un léger signal dynamique une nouvelle instruction du GPS. C’est très agréable. L’afficheur tête haute à réalité augmentée reste très lisible. La voiture est grandement dotée de série, avec des détecteurs d’angle mort sur les rétros extérieurs, une pompe à chaleur (que l’on entends bien lors du démarrage), ainsi que toutes les aides à la conduite (régulateur adaptatif, maintien dans la voie, freinage d’urgence, ….

Le coffre arrière dispose d’un sous-coffre pratique pour ranger les câbles de recharge, à condition qu’il ne soit pas plein de valises. Le système de régulation de vitesse est adaptatif, il fonctionne bien avec le maintien dans la voie, mais ce n’est pas un autopilot. Le sélecteur de vitesse est bien situé à droite derrière le volant, en revanche, on ne comprends pas pour quelle raison les vitesses sont inversées (le R en bas et le D/B en haut). Le B permettant une régénération des batteries plus importante lors des phases de décélérations.

Multimédia

L’écran est de bonne dimension, des raccourcis sont disposés en bas de celui-ci pour accéder aux principales fonctions rapidement (volume radio, chauffage, clim, assistance à la conduite, …) L’ergonomie de l’ensemble est satisfaisante. On regrettera d’être contraint d’aller dans le menu « recharge » pour connaitre le % de batterie restant. L’afficheur sur le tableau de bord n’indique qu’une estimation en kilomètres et nous n’avons pas trouvé comment le modifier… A noter que l’application Volkswagen permet de piloter sa voiture à distance (non testé).

Recharge

Coté recharge rapide, l’ID.3 est parfaitement équipée, digne d’une grande routière. Capacité de recharge maximale sur une Wallbox en courant alternatif (AC) avec une prise Type 2 : max 11 kW et sur une borne de recharge rapide en courant continue (DC) avec une prise Combo CCS : max 100 kW.

Pour finir

Pour conclure, disons que le produit reste ambitieux, haut de gamme et séduisant. On restera plus « proche » des codes de la BMW I3 (lire l’essai), que de ceux de la Zoé (lire l’essai). En tout cas, rien à voir avec une Tesla Model 3 (lire l’essai), comme nous avons pu le lire ici ou là. Néanmoins, au moment du choix, il conviendra de comparer avec la e-208 (lire l’essai) qui dispose, certes, d’une capacité de batterie plus faible, mais qui n’aura pas beaucoup moins d’autonomie. L’ID.3 est proposée en début de gamme au prix de 39 990€, soit 32 990€ après déduction du bonus écologique qui est dans ce cas de figure porté à 7 000 €.

voiturelectrique.eu aime

Son design

La qualité des matériaux

Son confort intérieur

voiturelectrique.eu n’aime pas

Son rapport prix/autonomie

La position inversée des commandes de vitesse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu