Renault + Google = La voiture de demain ?

Article publié le 8 novembre 2022 par rubrique Actus, Renault et 1930 visites

Le duo gagnant ?

Voici l’équation qui vient d’être annoncée  par le groupe Renault et Google Automotive Services. Ce partenariat industriel ambitieux et innovant est destiné à créer la meilleure interface de navigation dans une voiture en inventant ce qui pourrait devenir un standard international.

Par ailleurs, le groupe Renault va procéder à la connexion de tous ses équipements informatiques qu’ils soient en usine pour gérer la production des véhicules ou en aval pour la gestion commerciale et la logistique des livraisons. C’est donc l’architecture informatique du groupe qui va être progressivement revue en profondeur avec Google depuis l’Opérating System embarqué dans chaque véhicules jusqu’aux différents ERP de l’industriel (Finances,Commercial, Data Lake, ….)

Avec des datas remontées en temps réel, la voiture sera virtualisée dans le Cloud Google, c’est un véritable jumeau numérique de tout le parc de voitures qui est crée par Renault. Chaque voiture sera suivie en temps réel et pourra bénéficier de ses mises à jour ou évoluer en fonction des demandes des utilisateurs. L’objectif est de rendre la voiture plus intelligente et plus évolutive, proposer des nouveaux services, faire de la maintenance prédictive … se mettre au niveau, voire dépasser ce que propose Tesla depuis plusieurs années. Aujourd’hui, pour faire évoluer une voiture, il faut modifier le HardWare, demain avec cette architecture centralisée (qui va tourner sous Google Android), les évolutions seront facilitées. Cerise sur le gâteau, l’architecture sera ouverte pour permettre à d’autres constructeurs de faire de même et à des développeurs de créer des applications nouvelles. Renault et Google comptent bien créer LE standard du futur.

Les données seront hébergées dans l’une des 35 régions « cloud » de Google, dont la France, mais selon les législations locales, les datas seront positionnés aux endroits adéquats. Renault ne développera donc pas son Opérating System propre et va rester dépendant de Google. Il n’y a plus qu’a espérer le déploiement de cette technologie auprès d’autres constructeurs. Le 1er véhicule qui va embarquer cette technologie est le FlexEvan, un véhicule utilitaire cargo 100 % électrique, mais pas avant 2026.

Tags : , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu