UA-46535381-1

NOUVELLE 508 GT HYBRID 225 e-EAT8

Article publié le 12 août 2020 par rubrique Actus, Essais, Hybrides, Peugeot et 1980 visites

Au chapitre des PHEV, comprendre les voitures hybrides rechargeables, nous essayons aujourd’hui la 508, nouvelle gamme bien sur, entièrement restylisée, plus rien à voir avec l’hybride Diesel et la 508 RXH (lire l’essai), qui n’a pas laissée un souvenir intarissable au musée de la marque au Lion. Dans le cadre de l’électrification de sa gamme, Peugeot propose également l’hybridation de la 3008 lire l’essai.

Au premier abord, cette voiture est magnifique, design épuré, dessinée pour fendre l’air et tailler la route. Notre belle hybride est équipée de 2 moteurs, 1 moteur (Puretech) de 1,6 litres de 180 ch et un moteur électrique de 80kW, l’ensemble propose un total de 225 ch.

Tout électrique ?

Comme à notre habitude, nous décidons de tester le mode 100% VE, il y a bien sur plusieurs modes, le SPORT qui cumule toute la puissance disponible, et un mode CONFORT qui combine l’économie d’énergie du mode HYBRID et le pilotage de la suspension.

5 modes de conduite

Le mode électric nous a permis de faire dans un cas 34 kilomètres (à 110 km/h sur autoroute) et dans un autre cas près de 45 kilomètres (sur le périphérique parisien à 70 km/h). Il y a 2 modes de régénération : Drive et B, ceux ci sont accessibles depuis le levier de boite de vitesse. Le mode B permet une régénération plus importante, c’est généralement celui que le conducteur de véhicules électriques utilise dans le soucis de favoriser une conduite économique.

Pour recharger, il suffit de 2 heures en 32A et 7 heures en 8A sur une prise standard pour recharger les 11,8 kWh de batterie. L’implantation de la chaîne de traction et des batteries a été réalisée sur la plateforme multi-énergies EMP2 (Efficient Modular Platform). L’espace intérieur et le volume du coffre sont identiques aux versions thermiques. 

Au volant, on retrouve tout l’adn de Peugeot, confort, sécurité, tenue de route non détériorée par le poids des batteries, la 508 se comporte très bien, parfaitement suspendue, une sensation de conduite digne des grandes routières.

A l’intérieur, touches piano permettant d’accéder aux différents menus : hybride, flux d’énergies, statistiques de consommation, programmation de la charge, e-save qui permet de conserver une capacité de batterie (pour parcourir 10 ou 20 kms en tout électrique), rien ne manque à notre 508.

A noter, comme sur toutes les hybrides de la marque au lion, la présence d’une led bleue qui s’allume en mode « tout électrique » sous le rétro intérieur, mais visible de l’extérieur.

Coté prix, la gamme débute à plus de 45 000 euros avec la finition Allure, le modèle essayé quand à lui en version GT est affiché à 51 800 euros tout de même.

Pour conclure, on reste bluffé par son look, la 508 est très séduisante presque autant que l’Ampera, la PHEV qui fait référence. On attends à présent avec impatience la version e-508, sans doute viendra t-elle un jour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu