Essai de la Volkswagen ID5 sur 350 km via la N12 (Q350N12)

Article publié le 12 novembre 2022 par rubrique Voyages en VE et 2080 visites

Le protocole d’essai Quidako, pourquoi et comment ?

Pour rappel et en synthèse, celui-ci vise à mesurer dans des conditions représentatives d’un déplacement en week-end ou en vacances :

1- La pertinence des différents planificateurs d’itinérance en voiture électrique.

2- Si recharge nécessaire en cours de route, la performance du couple borne-voiture et les conditions d’accueil à la station.

3- La consommation moyenne vue de la batterie, avec le conducteur accompagné d’un passager et de quelques bagages.

4- L’écart de consommation ramené à iso-météo avec les autres voitures ainsi étalonnées.

Si les températures sont fraîches, la prévision Météo-France relevée avant le départ nous promet un vent arrière favorable pour ce déplacement plein Ouest vers la Bretagne.

Simulations CHARGEMAP et A BETTER ROUTE PLANER (ABRP)

PLANIFICATEUR VW ID5

Et alors que Chargemap comme ABRP planifient un arrêt pour charger, l’application WeConnectID de VW promet une arrivée sans pause batterie.

Je retiens l’option ID5 (5h23 -26′), mais choisis d’utiliser le guidage Waze via CarPlay afin d’anticiper les très nombreux radars présents sur ce parcours.

Dommage qu’avec le petit afficheur embarqué sur la colonne de direction, les consommations instantanée et moyenne ne peuvent se lire que sur l’écran central.
Trouvant la marge de sécurité un peu juste, notre ID5 nous propose en cours de route de charger à la borne LIDL de Dol en Bretagne à 37 km de l’arrivée. Et même si je décide de ne pas m‘arrêter, j’apprécie la démarche, le côté non anxiogène des alertes, et la pertinence de cette initiative.

Aidé par le vent arrière (en tient-il compte ?), le planificateur VW avait raison puisque nous avons parcouru les 356 km sans s’arrêter pour la batterie.

Partant d’un SOC (State Of Charge) à 96% avec 7% à l’arrivée, notre consommation totale vue de la batterie s’établit donc à 19,3 kWh/100.

Et avec une vitesse moyenne de 78 km/h, nous avons été plus rapide de 24’ que le GPS VW (4h33 au lieu de 4h57).

Si elle grève son prix et alourdit notre ID5, cette grosse batterie de 77 kWh apporte évidemment de la sérénité sur une nationale où nous devons malheureusement choisir entre se restaurer… ou recharger la batterie. Pas encore les 2 en temps masqué, comme sur nos bien plus accueillantes aires d’autoroute.

Mais ce SUV de 2,1 tonnes avec son conducteur le paie par la consommation mesurée la plus élevée, celle-ci bien-sûr ramenée à iso température et iso vent (cf les courbes de tendances VA et VF de la Renault ZOE).

En synthèse de cet essai Q350N12, les PLUS de la VW ID5 :

  • Parcours effectué sans s’arrêter pour recharger la batterie de 77 kWh.
  • Planificateur embarqué et sur smartphone, dans ces conditions plus pertinent que Chargemap et ABRP.

Les MOINS :

  • Consommation élevée par rapport aux autres références testées.
  • Affichage des statistiques consommation et distance, non disponible sur le petit tableau de bord placé derrière le volant.

Tags : , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de