Mercedes classe E 350 e plug in hybride, le confort à l’état pur

Article publié le 25 juillet 2017 par rubrique Actus, Essais, Hybrides, Mercedes et 6480 visites

Voici l’essai de la Mercedes E350 e, c’est-à-dire la classe E hybride plug-in, nous prenons le volant d’une voiture très haut-de-gamme ce n’est pas une surprise, la sensation de confort est immédiate.

On note de suite le joystick central avec son Pad tactile qui permet de choisir aisément une adresse, taper un numéro de téléphone, …

Ce qui différencie réellement cette voiture plug-in, c’est le petit bouton « batterie » situé à gauche du pad.

Ce switch permet de choisir le mode de propulsion :

  • hybride qui permet une utilisation des deux moteurs en fonction de la typologie de la route,
  • e mode qui bloque sur la voiture en 100 % électrique
  • e save permet de conserver le niveau de batterie
  • charge qui comme son nom l’indique recharge les batteries en roulant.

Par ailleurs, 5 modes de conduite sont disponibles :

  • éco
  • confort
  • sport
  • sport plus
  • individuel.

On définit aisément les modes via à petit bouton rotatif idéalement situé également, à gauche du pad.

Côté ergonomie la marque à particulièrement bien pensé les choses, un large écran panoramique (en option) permet d’accéder à la navigation, à noter que la cartographie est particulièrement agréable avec au choix 2D/3D et satellite ou carte.

 

On regrettera l’absence de régulation de distance lorsque le cross contrôle est activé, c’est bien la seule chose qui pourrait manquer à cette voiture.

Côté technique à présent la voiture dispose de deux moteurs, un moteur essence  adossés à un moteur électrique de KW alimenté par des batteries pour une puissance totale de  kilowatts.

Le volume du coffre ne souffre pas de l’emplacement des batteries, il est très très profond, la version hybride  ne pénalise pas le volume de chargement.

Sans surprise, sur la route de montagne, la Mercedes se trouve particulièrement agréable et réactive, surtout en mode Sport +.  Très confortable, extrêmement silencieuse même lorsque le thermique est opérationnel, les palettes au volant permettent une très bonne gestion de la boite, avec néanmoins, un léger délai (1seconde) lors du changement de certains rapports. La boite est doté de  9 rapports. Le zéro à 100 en six secondes cinq est particulièrement séduisant sur une voiture 2 + 2 tonnes, la sensation de sécurité est totale.

Nous avons réussi à parcourir 23 km en 100 % électrique (e mode) ce n’est pas mal, mais c’est un petit peu léger pour classer cette voiture comme une voiture vraiment électrique.

En mode hybride il nous a fallu 110 € pour parcourir prêt de 900 km, c’est particulièrement bien pour une voiture de cette catégorie, parcours essentiellement autoroutier et montagne (Paris- Val d’Isère).

Prévoir cinq heures pour une recharge totale sur une prise 10 A, la recharge sur les bornes 22 A avec un câble spécifique (non fourni) ne nous a pas posé de problème.

Côté prix il vous faudra débourser 80 650 € pour la version du modèle essayé avec toit ouvrant panoramique, c’est le prix à payer pour rouler dans cette merveilleuse classe E plug-in hybride.

 

Tags : , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu