Autolib à Paris = Bluecar : essai

Article publié le 15 février 2015 par rubrique Bluecar, Essais et 11190 visites

Une accessibilité des places arrières peu évidente.

L’autolib’ à Paris, Bordeaux, Lyon : tout le monde connait ? Les voitures sont les Bluecar de Bolloré.

La blueCar, Paris.

La blueCar, Paris.

Au siège social de la société AUTOLIB à Vaucresson, un grand parc permet d'essayer les voitures.

Au siège social de la société AUTOLIB à Vaucresson, un grand parc permet d’essayer les voitures.

 

Voilà près d’un an que j’utilise cette BlueCar chaque semaine. J’ai même demandé un devis pour en acheter ou la louer en « longue durée ». Lire ici.

Au premier abord, le véhicule est particulièrement bien conçu. Un peu surélevé, facile pour monter et descendre. Joli tableau de bord, futuriste sans plus, agréable. La position de conduite idéale, même pour un grand comme moi. Un vrai plus par rapport au modèle proposée en autopartage dans Paris.

Intérieur Bluecar

L’intérieur est sobre, mais d’un abord agréable

Petite déception au niveau de la finition de la peinture, ce gris mat n’est pas des plus heureux, mais le modèle livré lors d’un achat est bleu métal.

Au second abord, on remarque un degré d’équipement particulièrement attractif. GPS bien sur, un peu placé bas pour conserver un œil sur la route, mais bien conçu. A noter, il manque l’info trafic. On remarque très vite le bouton d’appel AUTOLIB, service inclus même en cas d’achat personnel du véhicule. Pratique en cas de soucis. Rétroviseurs extérieurs électriques, chic. Commutateur ICE pour éviter de patiner en cas de route humide ou glissante, effectivement, le couple de la Bluecar est important, en passant sur le mode ICE, l’accélération se fait moins punchy, pratique.

La Bluecar est proposée en Blanc ...

La Bluecar est proposée en Blanc …

... et en bleu nuit. Bien plus classe que la version grise d'Autolib

… et en bleu nuit. Bien plus classe que la version grise d’Autolib

 

Quand on appuie, ça part ! Attention, le 50 km/h en ville est bien vite atteint, heureusement le tableau de bord digital laisse bien voir la vitesse avec des gros caractères, on ne cherche pas l’endroit de l’indicateur de vitesse, on ne peut pas la rater. Je recommande tout de même la mise en route de son Coyote ou d’un avertisseur de radars. On n’est plus habitué à une telle pêche sur un véhicule citadin actuel. Tous les voyants sont présents, même le chauffage et le verrouillage des portes, rien à dire. Avec le PC qui est embarqué dans la voiture pour gérer et géolocaliser le véhicule, on aurait aimé un système main-libres bluetooth, dans une prochaine version sans doute ? Le véhicule est cependant équipé d’une prise USB, mais qui ne sert qu’a recharger un téléphone.

Un beau coffre qui permet de mettre les bagages pour se rendre à la gare SNCF.

Un beau coffre qui permet de mettre les bagages pour se rendre à la gare SNCF.

L’ouverture du coffre se fait avec une manette sous le siège avant. Le coffre est vraiment grand, tout comme l’encombrement aux places arrières. Une vraie 4 places. A noter que le basculement du siège avant pour accéder aux places arrières n’est pas intuitif.

A noter, le stationnement de la Bluecar est offert dans toutes les places Autolib du réseau. Contrairement aux autres voitures électriques qui ne peuvent être stationnées que sur les places pour « véhicules tiers ».

Et sur autoroute ? Ce soir j’ai de la chance, je dois rentrer chez moi en Autolib par l’autoroute et j’ai une BlueCar toute neuve. C’est le moment de passer à un essai sérieux. Au delà de 80 Km/h, on ressent certaine vibrations que l’on ne rencontre plus sur les petites citadines actuelles (107, Twingo, notamment). On appuie sur l’accélérateur à fond pour notre essai. 108 km/h sera le maximum bien lancé avec 1 seule personne à bord. Rassuré par un freinage excellent certes, la BlueCar n’est pas conçue pour aller si vite, contrairement à un véhicule classique.

Une accessibilité des places arrières peu évidente.

Une accessibilité des places arrières peu évidente.

En conclusion, pour un constructeur qui n’avait jamais construit de voitures, on peut dire que le coup d’essai est réussi. Belle bouille, bonne pêche et freinage au rendez-vous.

A essayer de toute urgence : Tarifs

 

 

 

 

Voiturelectrique.eu aime

L’accessibilité des places avant légèrement surélevées

La silhouette

La bonne pêche

Voiturelectrique n’aime pas

La faible maniabilité des sièges avants pour accéder aux places arrières

 

Site constructeur : http://www.bluecar.fr/fr/pages-presentation-voiture/caracteristiques-techniques.aspx

Tags : , , , ,

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu