Accueil / Actus / BYD Atto 3, notre chinoise à un rayon d’action limité …
Actus BYD Essais

BYD Atto 3, notre chinoise à un rayon d’action limité …

Voici la BYD Atto 3. BYD vise le leadership des ventes de VE en Europe d'ici 2030. Le constructeur chinois BYD ne cache pas ses ambitions pour le marché européen de la voiture électrique. Fort de son succès mondial, il vise la place de numéro 1 des ventes d'ici 2030. Aussi, il compte dépasser des acteurs majeurs tels que Tesla, Renault ou encore le groupe Stellantis. Arrivé récemment en Europe, BYD affiche une progression prometteuse malgré un démarrage timide. En France, la marque n’a immatriculé que 1 200 véhicules sur les quatre premiers mois de l'année 2024. L'objectif est clair : s'affranchir des importations en provenance de Chine et produire localement pour répondre au mieux aux attentes des consommateurs européens. La course à la suprématie sur le marché de la voiture électrique s'annonce dès à présent comme périlleuse pour nos constructeurs historiques qui vont devoir réagir pour s’affirmer. 

Nous avons déjà réalisé les essais de la Seal et de la Seal U, les modèles haut de gamme du constructeur Chinois. BYD complète sa collection avec cette Atto 3, un SUV de taille moyenne (4,46 m de long). Celui-ci vient en concurrence des Kia Niro EV, Honda e:Ny1 ou encore du Peugeot e-2008. Notre voiture d’essai est en finition haut de gamme Design facturée tout de même 39 990 euros.

Premières impressions

L’intérieur est marqué d’origine Asiatique, tout est plutôt de bon gout, mais le design de la planche de bord reste un tantinet désuet et rappelle la Twingo 1 de 1993. Les sièges sont de bonne facture. Avec les réglages électriques, il est aisé de trouver sa position dans ce SUV relativement haut. La matière des assises laisse penser que celles-ci sont rafraîchissantes, mais ce n’est pas le cas. Chauffants seulement. En revanche le large toit ouvrant vitré est des plus agréables, il y a même un pare-soleil électrique très utile en été. Les matériaux de la planche de bord ne sont pas très agréables, un faux cuir blanc/crème au gout douteux. Néanmoins, des raccourcis pour les commandes de chauffage sont positionnés sur la console centrale, c’est très pratique et cela évite de rentrer dans les menus de l’écran. Comme sur toute la gamme, celui-ci est orientable électriquement au format paysage ou portait. Cela n’apporte pas grand chose, il faut l’admettre. Son coffre est de taille correcte sans plus, mais une fois les banquettes arrières rabattues (2/3-1/3), le volume de chargement est appréciable.

Au volant de la Atto 3

Les 3 modes de conduite traditionnels sont présents. Malheureusement, ceux-ci sont actionnables via un bouton à droite de la console centrale. Il faut quitter la route des yeux pour le trouver. Idem, le bouton pour forcer la régénération n’est pas aisé à trouver sans le regarder. Nous avons privilégié le mode éco, celui-ci propose des démarrages un peu poussifs, disons progressifs. Mais, il a le mérite de ne pas faire monter en flèche la consommation. La BYD Atto 3 tient bien le pavé, suspensions ni trop souples, ni trop fermes, l’ensemble est séduisant, les bumpers de nos villes sont avalés sans sourciller, c’est très bien. Seule, une forte accélération au démarrage en mode Sport peut entrainer un patinage des roues avant. En dehors de cela, le comportement routier de l’ensemble est tout a fait acceptable et conforme à la concurrence.

Des fonctionnalités performantes

Au chapitre des équipements, rien à redire. Des caméras dans toutes les directions avec possibilité d’activer une fonction “grand angle”, un guidage dans la voie plutôt correct, régulateur adaptatif, détecteur d’angle mort dans les rétros, large toit ouvrant panoramique avec vélum, …

Autonomie et recharge

Ce sont les 2 points faibles de la BYD Atto 3. Avec une batterie de 60 kWh, son rayon d’action reste trop faible pour permettre des voyages familiaux. En ville, la consommation est très maitrisée, pas de soucis. Sur voie rapide (entre 100 et 138 km/h) nous réussirons à ne parcourir que 275 kilomètres avec une charge complète. Cela reste trop juste d’autant que lors de notre arrêt recharge sur borne rapide, la puissance de charge a débuté à 85 kW sur une borne censée en délivrer 320… Aussi, il nous aura fallu patienter 30 minutes pour passer de 30 à 80%. Là encore, c’est trop peu pour les voyages. 

Planificateur d’itinéraire absent

La BYD Atto 3 ne propose pas de GPS spécifique à une voiture électrique. Pas de proposition d’arrêt recharge. Seule, une liste des bornes pourra vous aider si toutefois vous n’avez pas choisi de planifier votre itinéraire avant de partir. Mais, il est possible de filtrer le résultat alentour par puissance de recharge. Les consommations affichées sont « temps réel sur le tableau de bord, mais la moyenne des 50 derniers kilomètres nous est apparue comme farfelue.

Conclusion

La BYD Atto 3 est une voiture électrique idéale pour les trajets urbains et peri-urbains. La voiture est très agréable, avec toutes ses caméras et tous ses équipements, elle se manoeuvre aisément et son rayon de braquage est bon. Dommage que BYD ne propose pas une recharge plus rapide et une autonomie un peu plus importante.

  • Son confort de conduite
  • Ses équipements
  • Son très grand toit-ouvrant
  • Son autonomie
  • Sa vitesse de recharge
  • L’absence du planificateur d’itinéraires.

A propos de l'auteur

Marc Guillemot

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu

Ajouter un commentaire

Postez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Abonnez-vous à notre newsletter

C’est ma première voiture électrique, tout savoir !

Généré avec l’IA

Publicité

Guides des chargeurs et superchargeurs

Généré avec l'IA

Quelle prise, quel câble ?

Nous sommes aussi BATEAUELECTRIQUE

Publicité