Accueil / Actus / Citroën ë-C4, essai de la voiture électrique qui gagne à être connue
Actus Citroën Essais

Citroën ë-C4, essai de la voiture électrique qui gagne à être connue

Voici la Citroën ë-C4, enfin une voiture électrique Française qui n’est pas un SUV, n’a pas des roues de trop grande taille, qui est bien profilée et pas trop lourde. Avec sa batterie de 54 kWh, pas sur que cela soit la voiture idéale pour les longs trajets. La polyvalence, c’est pourtant le point fort mis en avant par la marque aux chevrons.

VoiturElectrique a déjà essayé la toute première Citroën ë-C4 (lire l’essai). Cette nouvelle version dispose d’une capacité de batterie un peu plus grande (autonomie WLTP de 414 kms) et d’un nouveau moteur plus puissant de 156 ch.

Notre essayeur Patrick Gueneau a essayé la Citroën ë-C4 afin de la comparer à ses concurrentes : voir la rubrique voyages en VE.

Au volant de la Citroën ë-C4

La première chose que l’on remarque est le moelleux des sièges, pas de doute on est bien dans une Citroën. Dès les premiers tours de roues, la sensation se confirme. Les suspensions avec butées hydrauliques progressives sont très performantes. Nous restons séduits par le réel confort au volant, une habitabilité plus que correcte, des rangements astucieux dont un tiroir au dessus de la boite à gants ainsi qu’un support qui permet au passager de poser une tablette. On regrettera néanmoins un siège conducteur à réglage manuel et un coffre arrière, lui aussi, manuel. Un peu dur pour une voiture de cette catégorie.

Des aides à la conduite très correctes

Une mention spéciale pour l’activation/désactivation du régulateur/adaptateur à l’aide d’un simple bouton Play/Pose comme celui qui nous connaissons sur les lecteurs multimédia par exemple. Le guidage dans la voie n’est pas intrusif, l’ensemble est sécurisant. 

Multimédia

La réplication du smartphone (Apple CarPlay ou Androïd Auto) fonctionne sans fil. Un support induction est bien placé. Mais, si l’on souhaite utiliser l’interface de la Citroën ë-C4, on ne reste pas déçu. L’ensemble est plutôt bien réalisé et simple d’utilisation.

3 modes de conduite

Les 3 modes standards (Eco, Confort et Sport) sont accessibles via un bouton sur la console à coté du sélecteur de vitesses. Le mode B (régénération accentuée lors des phases de décélérations) est actionnable à l’aide d’un tout petit bouton, sur la console également. Comme sur l’Opel Corsa, on regrette que celui-ci soit si mal placé. En effet, il n’est pas aisé de l’activer sans quitter la route des yeux. 

En mode Confort ou Eco, l’accélération reste vraiment modérée. Sans être poussive, la Citroën ë-C4 est loin d’une voiture sportive. Néanmoins, en mode Sport, la voiture est vive. Certes, l’avant se soulève à l’accélération et les roues patinent sur route mouillée, mais la Citroën ë-C4 réagit très bien et n’est pas prise en défaut.

Autonomie

Nous avons réussi à parcourir 249 kilomètres sur une charge complète en ville et sur parcours péri-urbain. Avec une consommation de 18.5 kWh/100 (en hiver avec une température de 7 degres), la consommation de la Citroën ë-C4 se situe dans la fourchette basse des voitures électriques que nous avons essayé. En été, par temps sec et en adoptant une conduite éco, nous devrions pourvoir miser sur 300 kilomètres d’autonomie. Sur route, selon l’essai spécifique (lire ici), on relève les mêmes chiffres, ce qui est plutôt pas mal pour une berline de 4,36 mètres de long. Sur autoroute, à 130 km/h, la consommation augmente de 2 kWh/100 sans pour autant flamber (Lire ici).

Recharge

Avec une charge rapide DC de 100 kW, c’est bien là le point faible de la Citroën ë-C4. La marque aux chevrons explique à ses clients que cela n’a pas d’importance, qu’il est préférable de s’arrêter souvent pour recharger jusqu’a 80%. Certes, c’est vrai. Mais il est aussi exact que plus la puissance de démarrage est haute, plus l’arrêt recharge sera rapide. Cela pourrait être acceptable si le prix de la Citroën ë-C4 était en rapport, mais malheureusement, ce n’est pas le cas.

Prix

C’est le second point faible de la Citroën ë-C4. Notre modèle d’essai est commercialisé au prix de 45 100 euros. (Hors options mais hors bonus). Aussi, elle est positionnée à peu près au même prix qu’une Tesla Model 3 et est très au dessus du prix de la MG4. D’autant qu’il faudra ajouter plus de 2 600 euros pour les options de notre modèle d’essai : Toit ouvrant vitré, recharge sans fil pour smartphone, audio 6HP, régulateur adaptatif avec guidage dans le voie, chargeur embarqué 11 kW triphasé.

Conclusion

Il faut absolument que Citroën soit en capacité de revoir le prix de la Citroën ë-C4 afin de positionner sa voiture électrique correctement dans le paysage concurrentiel. C’est une bonne voiture, une bonne surprise prometteuse pour l’avenir de marque.

A propos de l'auteur

Marc Guillemot

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu

Ajouter un commentaire

Postez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité : Essai de la dashcam Autobacs

LIRE NOTRE ESSAI COMPLET DE LA DASHCAM CALIBER
LIRE NOTRE ESSAI COMPLET DE LA DASHCAM CALIBER

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

C’est ma première voiture électrique, tout savoir !

Généré avec l’IA

Guides des chargeurs et superchargeurs

Généré avec l'IA

Quelle prise, quel câble ?

Nous sommes aussi BATEAUELECTRIQUE

Publicité