MG4 100% électrique, à essayer sans attendre !

Article publié le 12 octobre 2022 par rubrique Actus, Essais, MG Motor et 25020 visites

Voici la berline compacte que nous attendions, annoncée sous la barre des 30 000 €, nous voulons savoir ce que ce SUV de 4,28 m a dans le ventre, avec plus de 8 000 euros de moins que la Megane Etech (lire l’essai), est-elle capable de lui faire de l’ombre ?

Son prix

C’est évidemment sur ce point que MG Motor frappe fort puisque la MG 4 est annoncée à un prix de départ de 28 990 € tandis que la Mégane Etech est vendue 37 200 € dans sa petite version de 40 kWh. Bien sûr, pour ce prix là, il s’agit également de la MG 4 « petite » batterie, mais qui a une capacité de 51 kWh (Autonomie WLTP 350 km). Pour s’offrir la version grande autonomie, avec sa batterie de 64 kWh et une autonomie de 435 km (WLTP), il faudra débourser 34 990 € dans la configuration haut de gamme, c’est à dire exactement 10 000 € de moins que la version haut de gamme grande autonomie de la Mégane. Dans cette version, les autonomies annoncées WLTP restent sensiblement les mêmes. Les MG sont garanties 7 ans et 150 000 kms. Sans apport, l’entrée de gamme est louée à 249 €/mois. (48 mois/40 000 kms). Qui dit mieux ?

Son design

La encore, MG Motors frappe fort, le design de la voiture est particulièrement travaillé, l’ensemble est de très bon goût. L’œil est de suite attiré par le spoiler arrière (en deux parties) qui est vraiment agréable et innovant, il doit sans nul doute contribuer aux bonnes performances de la voiture, du point de vue de la consommation, notamment. La voiture reste basse et son capot plongeant permet une ligne quelque peu sportive. Avec ses roues écartées au maximum, le design extérieur est très réussi, la signature lumineuse, à l’arrière, est agréable et n’est pas sans rappeler l’Audi e-Tron. 

La MG4 est fabriquée sur la plateforme MSP (Modular Scalable Platform) qui comme son nom l’indique va accueillir plusieurs véhicules dans les prochains mois. MG utilise des nouvelles batteries en cellules couchées avec un encombrement réduit à 11 cm de hauteur.

Au volant

L’ensemble “poste de conduite” est correct, sans retrouver l’esprit innovant de la ligne extérieure. Les matériaux sont de qualité moyenne, mais les assises sont très moelleuses et confortables. Les sièges filtrent bien les irrégularités de la route, même si les suspensions restent fermes. Pas de bruit de roulement, mais un son grave se fait entendre au delà de 135 km/h. (Les pneus peut-être …) La MG4 est une propulsion, il conviendra donc de faire attention sur route mouillée, avec le couple immédiat, une glissade doit vite arriver. Sur notre essai sur route sèche, on remarque que l’ESP assure parfaitement ses fonctions. Du point de vue de la planche de bord, les 2 écrans ne sont pas très intégrés, ils sont posés là, sans un travail d’intégration particulier. C’est dommage car avec la console « flottante » on aurait aimé un design visuel plus qualitatif au niveau du champ de vision. On regrettera également l’absence de palettes derrière le volant pour choisir, pendant la conduite, le niveau de régénération. L’emplacement pour recharger le smartphone permet de le recharger à induction. Un clapet permet de passer le câble pour la connexion Apple Carplay ou Android Auto. Les rangements intérieurs sont nombreux. Le volume du coffre reste très correct, l’ouverture de celui-ci permet de charger sans difficultés les bagages, il dispose d’un double fond pour ranger les câbles ou autre. 

Pour démarrer la voiture, plus de bouton Start-Stop, les portes fermées, la voiture passe en mode « ready » lorsque le pied est sur le frein. La gestion des 5 modes de conduite (SPORT NORMAL ECO, NEIGE et PERSO) n’est accessible que via l’écran central. Là encore, il faudra un peu d’habitude pour y accéder et on aurait préféré un bouton sur la console, à côté du sélecteur de vitesses.

L’habitabilité est plus que correcte, même pour les grandes personnes. En reculant largement les sièges avant, il reste de la place correcte à l’arrière pour les passagers. 4 adultes pourront voyager sans soucis.

MG Motors ne renie pas sur la sécurité, la MG4 dispose d’un régulateur adaptatif, d’un assistant de conduite dans les embouteillages, d’une aide au maintien dans la voie, … Sur notre version d’essai, nous disposions de caméras 360° et d’un avertisseur d’angles morts. A noter que le maintien dans la voie n’est pas un autopilot, il ne sert qu’a alerter (via un signal sonore) le franchissement de ligne. Sur autoroute à vitesse régulée, la voiture ne prendra pas les courbes toute seule.

Multimédia

L’écran derrière le volant sert de tableau de bord, les fonctions sont accessibles depuis les commandes au volant. Rien ne manque à ce niveau, un bouton « étoile » sur le volant sert à définir un favori, comme sur le navigateur web d’un ordinateur. En l’absence des palettes au volant, nous avons choisi d’utiliser ce bouton pour gérer le niveau de récupération lors des phases de décélération. 

L’écran central propose une navigation aisée, certains raccourcis sont proposés par des boutons situés au bas de celui-ci. Néanmoins, la gestion de la climatisation et du chauffage via les commandes au volant demanderont un peu d’habitude. Le GPS est correct, mais comme à notre habitude, nous avons préféré Google Map via Apple Carplay qui fonctionne lorsque l’on raccorde son smartphone avec un câble.

Le véhicule est connecté via l’appli MG iSMART qui permet de gérer sa charge à distance, sa géolocalisation, et retrouver toutes les informations relatives à sa voiture.

La voiture dispose dans toutes ses versions d’un adaptateur V2L qui permet de raccorder un appareil 220V de 2 200 W. La plateforme est prévue pour évoluer vers le V2G (alimentation de sa maison par exemple).

Autonomie

Lors de notre parcours principalement autoroutier, sans adopter une quelconque éco-conduite, nous avons consommé 22,2 kWh au 100 kilomètres entre 134 et 145 km/h. C’est sans doute une valeur maximum pour cette voiture dans son utilisation courante. Ainsi, dans ces conditions, il sera possible de parcourir environ 300 kilomètres (pas plus) en été.

En prenant notre parcours route/peri-urbain, là encore en adoptant un mode de conduite « de tous les jours », sans faire systématiquement attention, nous avons réussi à descendre à 15 kWh/100 km. C’est une très bonne valeur que l’on doit réussir à baisser encore en faisant (vraiment) attention. Nous pouvons donc tabler sur une autonomie de 430 kilomètres sur une charge complète. Notre MG 4 d’essai est équipé d’une pompe à chaleur. Une version grande autonomie disposant d’une batterie de 77 kWh est prévue en 2023.

Recharge

Nous n’avons pas testé la supercharge, mais le constructeur donne une courbe de charge plate jusqu’a 50% de niveau de batterie environ. En acceptant une puissance de charge à 135 kW, la MG 4 se situe dans les standard du marché européen, nous estimons que cela est encore trop peu pour voyager sereinement, mais la plateforme MSP est conçue pour permettre une évolution vers le 800 Volt. Sur une borne publlique, la recharge n’a pas posé de problème, l’écran « recharge » est très bien fait, il indique la puissance, le temps de recharge et estime l’autonomie. Il est possible de différer le lancement de la recharge et de programmer son arret depuis l’application dédiée.

Pour conclure

Une version 4×4 viendra compléter la gamme, la plateforme MSP va donner naissance à plusieurs nouveaux modèles pour l’Europe dont un roadster l’an prochain. Il faut bien admettre que SAIC Motor (1er constructeur Chinois) lance un pavé dans la marre avec cette voiture proposée dans l’hexagone dans 145 points de vente. Désormais la MG 4 doit impérativement être prise en compte lors de son choix à l’acquisition d’une voiture électrique.

2 réponses à “MG4 100% électrique, à essayer sans attendre !”

  1. Avatar de Sebastien GALL

    Ça me donnerait presque envie de remplacer mon Kia e-Soul 64kWh par cette MG! 😉 http://jepasseauvert.net

  2. Avatar de JCLM
    JCLM

    Essayée et convaincu.
    Dans la foulée j’ai essayé le Marvel et j’ai craqué !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu