La Renault ZOE inaugure et étalonne le test conso de 350 km sur la N12 (Q350N12).

Article publié le 2 mai 2022 par rubrique Actus, Voyages en VE et 17900 visites

Voyager en électrique au-delà de sa zone de confort, requière de bien connaître les performances de sa voiture et du réseau de bornes de recharge… ceci quelques-soient les conditions rencontrées : météo, fréquentation, topographie et vitesse.

Et à moins que votre véhicule préféré n’embarque un planificateur vraiment malin, vous pouvez préparer votre trajet via l’application Chargemap ou ABRP. Après avoir sélectionné l’itinéraire retenu depuis votre smartphone, vous le transmettez ensuite avec le(s) point(s) de charge à votre GPS préféré.

Mais l’électromobilité ne pourra se déployer massivement qu’avec des voitures abordables, faciles à charger, et produites puis recyclées en minimisant les impacts sur nos ressources et notre environnement.

Réduire au minimum la consommation contribue vertueusement à l’atteinte de ces 3 objectifs, car cela permet de transporter une batterie plus petite. Alors Késako ?

  • Une voiture conçue avec un poids maîtrisé, une aérodynamique soignée, et un excellent rendement du moteur et de la batterie quelques-soient les conditions de roulage rencontrées.
  • Un itinéraire minimisant la distance, et le temps de charge… de préférence, pour vous détendre ou vous restaurer.

Le protocole de consommation WLTP mesure l’appétit d’une voiture sur ce cycle mixte périurbain :

Sur 23 km parcourus en 30’ sur un banc d’essai, la vitesse moyenne se situe à 46,5 km/h avec une température extérieure comprise entre 14 et 23°C. La consommation s’exprime en litres par 100 km pour une voiture thermique, en kWh/100 si électrique.

WLTP nous renseigne plutôt bien sur la consommation à proximité de notre base, et en saison douce. Et permet aussi de comparer rigoureusement les différents modèles homologués sur le marché. Mais que devient la hiérarchie WLTP dans des conditions plus difficiles ?

Car avant d’investir dans un modèle pour partir en vacances, mieux vaut se soucier de sa voracité dans les conditions exigeantes d’un parcours routier sur nationale ou autoroute.

Alors combien de fois et avec quelle perte de temps faudra-t-il s’arrêter pour recharger ? Quid avec un vent de face hivernal ?

Le nouveau protocole Quidako étalonne la consommation, exactement comme dans les conditions réelles rencontrées en voyageant à 2 loin de sa base.

Examinons dans cet Épisode 1, le cas de la Renault ZOE homologuée à 13,3 kWh/100 en roulage. Sur le graphique ci-dessous, vous pouvez mesurer sa consommation moyenne entre Dinard et Versailles via la nationale 12 (18 relevés).

Selon la température et l’orientation du vent, celle-ci évolue entre 15,5 et 22 kWh/100 : soit à minima 17% de plus qu’en WLTP à 20° avec vent arrière, et jusqu’à 65% vers 2-3°C en vent de face.

Environ la moitié de la distance est parcourue sur des sections à 2×2 voies, et la vitesse moyenne avoisine les 76 km/h (hors temps de charge). Cet itinéraire impose la traversée d’une vingtaine d’agglomérations, allant du petit village à la ville de Dreux.

Avec la ZOE équipée du connecteur CCS Combo, il faut prévoir un complément de charge sur une borne rapide du réseau SE61 :

  • En direction de l’OUEST : à Domfront au km 230.
  • Vers l’EST : à Valframbert au km 180, ou à Sées au km 185.
  • Puissance moyenne constatée : 34 kW (la borne fournit 50 kW sur sa batterie, puis décroche sur les 30 kW du réseau).
  • Temps d’arrêt total pour charger : environ 20’ en saison douce, jusqu’à 40’ par temps froid.

Votre planification d’itinérance doit tenir compte de ces facteurs météo. Et Chargemap le fait plutôt bien en condition printanière : est-il aussi réaliste en hiver ?

D’autres véhicules passeront prochainement cette évaluation Quidako, sur la N12, mais aussi via la A11 ou la A13.

Cela permettra de multiplier les références et de les comparer en toute rigueur, ceci même si les conditions météorologiques sont différentes d’un essai à l’autre !

Chaque nouvel aller-retour fera l’objet d’une publication, avec des comparatifs et des appréciations allant au-delà du seul critère consommation : aller via la N12, avec retour par l’autoroute si la voiture est adaptée à ce parcours exigeant de 400 km.

Vous voulez tout savoir sur le protocole d’essai Quidako ?

1 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de