FIAT 500 électrique : L’icône enfin électrifiée

Article publié le 16 janvier 2021 par rubrique Actus, Essais, Fiat et 8160 visites

Nous sommes face à cette icône de l’automobile Européenne, la Fiat 500 qui depuis 1957 connait un succès exceptionnel, signe des temps, la version 2020 est proposée en version électrique. De plus, il conviendra de noter que pour le première fois, voiturelectrique.eu essaye un cabriolet 100% électrique. La Fiat 500 est d’ailleurs la seule 4 places cabriolet électrique, si on exclut la e-Méhari (lire l’essai).

Premier contact

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, la Fiat 500 n’est pas une voiture bas de gamme, peu équipée. Notre modèle d’essai est très bien loti, même mieux que les principales voitures de la même catégorie.

Bien sur, au moment du choix, il faudra que chacun compare les équipements en fonction de ses besoins. Par exemple, est-il utile d’avoir un système de conduite semi-autonome (de niveau 2) sur une Fiat 500 ? Par contre, le détecteur d’angle mort semble être incontournable pour une voiture essentiellement utilisée en ville.

Au volant

On est séduit par le design du tableau de bord, pas de levier de vitesse, mais des boutons pour changer de « vitesses » comme sur l’ancienne Mia de 2013 (lire l’essai). C’est très agréable et bien pratique. L’assise n’est pas spécialement enveloppante, c’est dommage pour une petite voiture sensée se faufiler dans les rues des villes. Néanmoins. La sensation d’espace est bien là, on ne se sent pas étriqué comme Jean Reno dans le grand bleu ! Notre Fiat 500 cabriolet est équipée d’un chargeur de smartphone à induction, d’un accoudoir, tout cela est en option…

A noter, jamais vu dans une voiture : des boutons de commande (volume, stations, …) situés à l’arrière du volant, à droite et à gauche. Très pratique.

3 modes de conduite

Malin, les modes de conduite sont directement accessibles via un switch sur la console centrale, a coté du réglage du volume audio. Modes normal, Range et Sherpa, ils agissent sur l’accélération et le degré de régénération. Nous avons essentiellement utilisé le mode Range (médian) lors de notre essai.

Autonomie et recharge

La Fiat dispose d’une batterie d’une capacité utile de 37,3 kWh. Il est possible de commander la voiture avec une capacité de 21 kWh. Avec le froid actuel et les conditions peri-urbaines de l’essai nous avons réussi à parcourir 200 kms. Cette autonomie sera plus importante en été, mais pour l’usage urbain de cette voiture c’est tout a fait satisfaisant. En 2021, la version 21 kWh sera quand à elle un peu juste pour être tranquille, même en ville.

Plusieurs options sont proposées à propos de la vitesse de charge.  Un mode CCS est proposé pour une charge DC rapide à 85 kW.

Pour conclure, voici une belle alternative aux véhicules urbains électriques déjà sur le marché. Plus amusante que la ZOE (lire l’essai), moins sportive que la MINI (lire l’essai), plus petite que le e-208 (lire l’essai), il faudra prendre le temps de comparer options, équipements et tarifs pour faire son choix car la Fiat 500 cabriolet essayée est proposée à 32 900 euros TTC. (Début de gamme berline 3 portes à 24 500 euros).

1 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu