Route du Rhum, la voile solaire ce n’est pas pour tout de suite …

Article publié le 31 octobre 2022 par rubrique Actus, Bateaux et 3110 visites

Nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer certains skippers qui embarquent pour cette transatlantique en solitaire hors norme le 6 novembre 2022. Notre question fut très simple : « Allez-vous prendre le départ avec une voile solaire pour alimenter votre bateau pendant la course ? »

Marc Guillemot qui navigue sur le MG5/Metarom a testé le système de la société Héole (lire l’interview), mais il ne l’utilisera pas pour la route du Rhum, les essais ne se sont pas avérés concluants.

Quentin Vlamynck prends le départ sur Arkema, avec quelques panneaux solaires de la société Française Solar-cloth, ils ne sont pas sur la voile mais sur le bateau. Enfin, Amelie Grassi sur La Boulangère Bio considère que l’état de l’art ne permet pas encore d’utiliser une quelconque voile intégrant des panneaux solaires.

Néanmoins, Solar-cloth prépare actuellement des modules photovoltaïques solaires flexibles qui prennent la forme de tissus solaire enroulables. Cette équipe a développé une expertise technologique unique dans le domaine de l’intégration de films fins sous vide, en utilisant un procédé écologique de thermo-fusion sans solvants.  La réalisation de voiles de course, légères, résistantes et indéformables, c’est pour demain !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu