Accueil / Actus / Tesla Model 3 à 0% combien de kilomètres sont-ils possibles ?
A la Une Actus Essais Tesla

Tesla Model 3 à 0% combien de kilomètres sont-ils possibles ?

Nous prenons la route, une fois n'est pas coutume, avec une Tesla Model 3 à 0% grande autonomie, 4 roues motrices, afin de déterminer combien de kilomètres il est possible de faire lorsque la batterie est affichée à 0%. Pour ce faire, nous nous sommes entourés de la société e-GAP qui propose un service de recharge grande vitesse mobile.

Voir le site e-GAP

La voiture électrique Tesla Model 3 à 0% a été préparée par la société Ecoline Wash qui propose un lavage haute pression vapeur.

Départ à 1%

Nous prenons la route par temps frais (10 degrés) avec une batterie à 1%. Très vite, sans surprise, le 0% est là. Nous avons parcouru 1 bon kilomètre. Nous coupons chauffage et autre, bien sur. La voiture continue à fonctionner tout à fait normalement pendant de longues minutes sur notre parcours routier. Certes, nous ne roulons pas trop vite, entre 60 et 80 km/h.

Au bout de 11 kilomètres …

Au bout de 11 kilomètres, tout reste normal, pas d’affichage spécifique, si ce n’est le classique “recharge nécéssaire pour atteindre votre destination” en rouge au dessus des instructions de navigation. Le camion e-Gap nous suit sagement, son chauffeur se demande combien de temps, il va devoir nous accompagner !

A partir de 16 kilomètres …

La voiture est moins réactive, ce n’est pas très sensible, mais la puissance se réduit très progressivement. Ce n’est qu’après avoir parcouru 21 kilomètres que l’on note un véritable changement. Affichage du message “impossible de démarrer, niveau de charge trop faible” avec une voiture qui ne dépasse pas les 35 ou 40 km/h, un mode “tortue” qui permet de se stationner en sécurité. Affichage d’un nouveau message “. “Garez vous prudemment” Nous n’avons pas pu atteindre le parking prévu et sommes tombés en panne (sur une ligne droite heureusement). Après 22 kilomètres parcourus depuis le départ à 0%.

Mise en sécurité

Nous mettons nos gilets jaunes et installons notre lampe clignotante Flash à l’arrière. Selon notre consultant Sébastien Gall, formateur en électromobilité, le triangle doit être placé à 30 mètres derrière la voiture en panne. La route n’est pas une route rapide et nous sommes bien visibles. Le camion e-Gap se stationne devant nous. En quelques secondes, le câble est sorti et la recharge peut débuter. Il nous aura fallu moins de 20 minutes pour récupérer 16% et 15 kW. Cela étant suffisant pour rentrer, nous ne restons pas stationnés sur la route plus longtemps. Nous sommes très agréablement surpris par la puissance délivrée par l’infrastructure mobile de e-Gap ( Pic à plus de 42 kW).

Pour conclure

20 kilomètres, c’est beaucoup et pas beaucoup à la fois. En cas de problème de recharge sur une station d’autoroute en panne par exemple, cela peut être un peu juste pour rallier une autre station. A savoir donc, ne pas arriver avec une batterie vide si l’on n’a pas plusieurs point de recharge à proximité.

A propos de l'auteur

Marc Guillemot

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu

3 commentaire

Postez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité : Essai de la dashcam Autobacs

LIRE NOTRE ESSAI COMPLET DE LA DASHCAM CALIBER
LIRE NOTRE ESSAI COMPLET DE LA DASHCAM CALIBER

Abonnez-vous à notre newsletter

Publicité

C’est ma première voiture électrique, tout savoir !

Généré avec l’IA

Guides des chargeurs et superchargeurs

Généré avec l'IA

Quelle prise, quel câble ?

Nous sommes aussi BATEAUELECTRIQUE

Publicité