Accueil / Actus / Ford Mustang Mach-e, 1000 kilomètres sur autoroute
Actus Essais Ford

Ford Mustang Mach-e, 1000 kilomètres sur autoroute

Réaliser 1 000 km sur autoroute, est-ce possible sereinement avec la voiture électrique Ford Mustang Mach-e ?

Tout d’abord, il convient de préciser que la voiture électrique Ford Mach-e n’a de Mustang que le nom. En effet, il ne faut pas s’attendre à prendre le volant d’une déclinaison ou d’une réplique de la mythique Ford si emblématique de la marque américaine. Nous essayons la version 4×4 Extended Charge avec une batterie de 99 kWh (600 kilomètres WLTP). En entrée de gamme, Ford propose une version avec une batterie de 76 kWh (440 kilomètres WLTP). Les 2 capacités de batterie sont disponibles en version 2 ou 4 roues motrices.

Au volant de la Ford Mustang Mach-e

Les premières sensations sont très bonnes. On est au volant d’un SUV. Les matériaux choisis sont agréables et le design de la planche de bord est séduisant. Deux écrans sont disponibles, le premier horizontal derrière le volant qui fait office de tableau de bord. Et un second vertical trône au centre de la planche de bord. Copie ou clin d’oeil évident à  la Tesla Model S. Un toit panoramique (fixe) est une option de notre version d’essai.

La voiture électrique Mach-e dispose des trois les modes de conduite classiques, mais nous n’utiliserons que le mode éco pour tenter de ne pas trop consommer et de faire un trajet dans les meilleures conditions possibles. Par ailleurs, ils ne sont accessibles que via l’écran central, il reste difficile de les modifier en roulant et c’est dommage. Un simple switch sur la console aurait permis de passer d’un mode à l’autre plus aisément.

Dans le mode eco choisi, la Mach-e n’a pas une accélération spectaculaire, mais c’est tout à fait suffisant compte tenu du gabarit de la voiture. Sur route ou autoroute, un dépassement se fait sans sourciller, la voiture est très séduisante dans sa version 4 roues motrices. La conduite à une seule pédale est possible soit en activant l’option dans le menu soit en activant le mode L sur le sélecteur de vitesse rotatif. Sur une voiture de ce type à dominante sportive, des palettes au volant auraient été appréciables. 

Multimédia sur la Ford Mustang Mach-e

Il faut bien admettre qu’un travail remarquable a été réalisé afin que l’usage de l’électronique se fasse sans difficulté. L’ergonomie est simple, la fluidité de l’ensemble est très bonne, et le système de planification d’itinéraires est proche de ce qui est proposé par Tesla, c’est si rare qu’il faut le préciser. Ainsi, la Mach-E propose des arrêts recharge cohérents sur le trajet et surtout indique en temps réel l’autonomie restante à l’arrivée de l’étape. Un seul bémol, l’autonomie proposée au départ du trajet ne s’adapte pas aux derniers trajets, et reste bien souvent très optimiste si l’on ne roule pas à 110 km/h. Le système audio B&O est bien agréable et la voiture permet une connexion Apple Car Play et Android Auto sans fil ainsi qu’un support de recharge par induction.

Consommation, recharge et autonomie

C’est la bonne surprise de cet essai, la Mach-e, malgré ses plus de 2,2 tonnes et son gabarit  imposant permet de voyager sereinement sur autoroute. Il est vrai qu’avec sa grosse batterie, le contraire aurait été étonnant. Sur un trajet urbain et péri-urbain, nous avons réussi à ne consommer que 14 kWh/100 kms en adoptant une conduite économique. C’est très bien, mais la consommation sur autoroute va s’envoler pour atteindre 29 kWh/100 kms, mais nous avons réussi à parcours 310 kilomètres à vitesse régulée entre 134 et 138 km/h.

C’est plutôt très correct avec une température extérieure de 12 degrés, cela laisse présager une autonomie plus importante en été. Par ailleurs, la vitesse de recharge débute à 160 kW (batterie à 8%) et elle chute rapidement à 113 kW. Le palier de 79 kW est maintenu très longtemps jusqu’a quasiment 75%. C’est aussi une très bonne chose. Avec une voiture de cette catégorie et dans cette gamme de prix, la vitesse de charge devrait débuter au delà de 200 kW.

En conclusion

La Mach-E reste une voiture agréable et efficiente. Au prix de 79 200 euros, elle est située dans le haut de la fourchette par rapport à ses concurrentes. La Tesla Model Y (lire l’essai) ou Skoda Enyaq coupé (lire l’essai).

Ford a annoncé l’ouverture d’une usine de batteries LFP (Lithium Fer Phosphate) avec des premières livraisons en Europe en 2023. Tout laisse à penser que le constructeur disposera d’une marge de manoeuvre pour réduire ses prix de vente. Enfin, avec le partenariat annoncé avec Volkswagen, ce sont deux voitures électriques qui vont être proposées prochainement par Ford. (sur la base de la plateforme des IDs), sans doute à des prix plus raisonnables que la Mach-e.

Voiturelectrique.eu est fan de …

  • Son design
  • Son autonomie et sa consommation maitrisée
  • L’interface multimédia et le planificateur d’itinéraire

Voiturelectrique.eu n’est pas fan de …

  • Son prix par rapport à la concurrence
  • La gestion des modes de conduite et de la régénération (manque les palettes au volant)
  • La vitesse de recharge qui doit être plus grande pour une voiture de cette catégorie

A propos de l'auteur

Marc Guillemot

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu

Ajouter un commentaire

Postez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Publicité

Abonnez-vous à notre newsletter

C’est ma première voiture électrique, tout savoir !

Généré avec l’IA

Publicité

Guides des chargeurs et superchargeurs

Généré avec l'IA

Quelle prise, quel câble ?

Nous sommes aussi BATEAUELECTRIQUE

Publicité