VOLVO C40 RECHARGE, la voie du tout électrique est-elle tracée ?

Article publié le 11 décembre 2021 par rubrique Actus, Essais, Volvo et 5860 visites

Voici l’essai du nouveau véhicule exclusivement électrique de Volvo qui fait suite au lancement en 2020 du XC 40.

(A noter, à propos du XC40 que 50% des ventes sont réalisées en 100% électrique.) Le C40 est présenté comme un cross-over, le premier de la marque, même si son gabarit laisse penser à un SUV plutôt qu’a un cross-over.

Le C40 recharge ne sera pas proposé avec une motorisation thermique.

Interieur

On est éloigné des standards habituels de la marque, plus de cuir mais du cuir vegan, essentiellement des matières recyclées (97% des matériaux), sellerie dite « microtech » également issue du recyclage. Un décor sur le tableau de bord est rétro-éclairé, chic mais un peu confidentiel. L’ensemble reste peu agréable et vraiment austère.

Au volant

La position de conduite reste proche d’un SUV, voire d’un monospace, heureusement, le siège conducteur électrique permet une adaptabilité totale. Il faut prendre le temps de bien le régler pour trouver la bonne position. Une fois fait, les sensations de conduite sont très agréables et le sentiment de sécurité propre à Volvo reste total. La voiture est équipé du système « one pédal » comme la Nissan Leaf et les coréennes notamment.  On regrettera que la commande de celui-ci n’est pas accessible via un bouton sur la console. En effet, il faut rentrer via les menus dans le système multimédia. Cela s’avère bien peu pratique.

Avec ses 2 moteurs pour un total de 406 ch (avant et arrière), la bête à propulsion intégrale ne manque pas de répondant, le 0 à 100 annoncé en moins de 5 secondes. On regrettera la mauvaise visibilité arrière (comme sur la Tesla Model Y).

Design

En revanche, à l’extérieur, un joli travail a été fait par les équipes de Volvo, cela commence par une couleur bleue (Fjord métallisé), exclusivement proposé sur les modèles électriques. C’est du meilleur gout.

Le béquet arrière en 3 morceaux laisse passer l’air au milieu, lui aussi signe le profil de la voiture, tout comme la signature lumineuse en haut des feux arrières. La ligne de toit est vraiment bien dessinée.

Des phares adaptatifs très innovants ont été développés pour cette voiture. Dénommés « pixel technologie » ce sont 84 pixels qui prennent place en remplacement des ampoules dans les phares. Gérés par la caméra avant et les radars, les pixels peuvent masquer certaines zones pour ne pas éblouir les véhicules que l’on croise. Pour conclure au chapitre design, la C40 dispose d’un toit panoramique (fixe) de bout en bout comme sur la Model Y. C’est du meilleur effet également.

Multimédia

Tout est géré avec Google, la navigation, les applis, ainsi, pas besoin de connecter son téléphone, Volvo propose 4 ans d’abonnement « datas » lors de l’achat de la voiture, à prolonger ensuite (en option, cout non communiqué). Ainsi, pas de possibilité de connecter son iPhone avec Apple car play. Lors de notre essai, cela ne s’est pas montré dérangeant.

Du point de vue de la sonorisation, Volvo persiste pour le plus grand plaisir de nos oreilles son partenariat avec Harman-Kardon. Les basses sont vraiment bien travaillées, le système prend tout son sens au volant de cette Volvo extrêmement silencieuse.

Recharge et autonomie

Volvo propose un partenariat avec ZE plug et Charge Guru pour faire réaliser une installation d’une borne à son domicile ou dans sa co-propriété. En AC, la C40 accepte du 11kW.

En mobilité, les choses se compliquent. Un accès au réseau Ionity est proposé avec la carte Pugsurfing à tarif préférentiel (0,35€ la minute et sans abonnement la première année). Avec une charge limitée à 150 kW en DC, toute la puissance du réseau n’est pas sollicitée et il faudra prévoir une trentaine de minutes pour passer de 20 à 80%. Il est dommage que cette voiture taillée pour la route et le voyage ne bénéficie pas d’une charge DC plus rapide.

C’est 78 kwh de batterie qui permettent en théorie 441 km selon le WLTP en cycle mixte. Lors de notre essai, sans faire très attention,  (comme d’habitude diront certains d’entre-vous), nous avons consommé 22,7 kWh aux 100 kilomètres. Ce qui laisse présager une autonomie de 350 kilomètres environ.

Prix 

Seule la finition « first édition » est disponible au lancement au prix de 57 560 € (avec 4% de remise pour accrocher le bonus de 2 000 euros jusqu’en juillet 2022). Néanmoins, l’élargissement de la gamme est prévu courant 2022 avec des niveaux de finitions différents et surtout une version 2 roues motrices avec 1 seul moteur de 231 ch et une « petite» batterie de 65 kWh pour un budget de 40 000 euros environ.

Sans doute pour rassurer (et parce que la fiabilité et l’entretien sont sans surprises sur une voiture électrique), c’est 3 ans de garantie et d’entretien + (c’est très innovant) une assurance Tout-Risques qui sont inclus dans le prix de la voiture. A noter l’entretien comprends aussi les éléments d’usure (plaquettes, essuie-glaces, …)

Les batteries sont quant à elles garanties 8 ans et 160 000 kilomètres. Premiers clients livrés en Janvier en France.

En conclusion, oui, la voie du 100% électrique est tracée chez Volvo, saluons ici la volonté de ce constructeur de produire une gamme 100 % électrique en 2030, le PHEV reste une simple transition, même si 60 % des ventes du constructeur en France sont encore des modèles hybrides. Volvo travaille avec les gestionnaires de parc, le passage en 100% électrique se fait dans de bonnes conditions, selon la marque.

A savoir

Il est possible de tracter son bateau jusqu’a 1,8 tonne

De série, des pneus toute saisons Pirelli ou Michelin (agrées loi neige)

Un petit frunk à l’avant comme sur les Tesla

Première Volvo commercialisée uniquement sur le web (en test dans certains pays)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu