SUZUKI VITARA 1.5 DUALJET HYBRID : il se recharge en roulant !

Article publié le 12 janvier 2022 par rubrique Essais, Hybrides, Suzuki et 9190 visites

Nous prenons la route lors d’un essai dans les Alpes, par temps froid et sec, avec des routes légèrement enneigées, l’idéal pour tester comme il se doit le petit SUV de Suzuki qui fait référence sur son segment (B). (40% des voitures vendues en France sont des SUV.) 1 SUV sur 3 est non rechargeable.

Tout pour l’hybride chez Suzuki

En 2022, Suzuki emboite le pas de Toyota en proposant 3 systèmes d’hybridation de sa gamme : hybridation légère SVHS 12V et 48V, hybride auto-rechargeable et hybride rechargeable PHEV.

Notre Vitara du jour est donc équipé du second système, appelé « Auto-Rechargeable ». Il s’agit d’un montage associant un moteur thermique 1,5 « Dualjet » de 102 ch atmosphérique (100% Suzuki) couplé à un moteur électrique relativement puissant de 33 ch. Le tout monté avec une boite robotisée à six rapports. C’est le moteur électrique qui entraine l’arbre en sortie de boite, ce qui permet de gommer (quasiment totalement) les défaut d’une boite robotisée. De plus, lors des phases de freinage ou de décélération, le système de régénération prends le relais pour recharger autant que possible la batterie. Il est donc surprenant de voir le moteur thermique se couper totalement lors d’un lever de pied, même sur autoroute. On regrettera néanmoins de ne pas pouvoir gérer le niveau de régénération. Celui reste quelque peu faible surtout lorsque l’on est habitué à la conduite des voitures électriques.

Premiers tour de roues

Lors du démarrage, il faut veiller à passer en mode ECO (il n’y a que 2 modes, ECO et NORMAL) et éviter de mettre le chauffage sous peine de lancer le moteur thermique. En dehors de cela, la position de conduite est bonne, on se sent en sécurité, l’intérieur reste sobre, les matériaux sont de bonne facture, sans plus, le Vitara n’est pas un véhicule luxueux, mais il est particulièrement bien doté sur notre version d’essai  haut de gamme « style » qui propose un très grand toit ouvrant panoramique, sièges chauffants, Apple Carplay, détecteurs d’angle mort, régulateur adaptatif avec guidage dans la voie, aide au stationnement, … des équipements qui sont loin d’être ridicules pour un budget de 30 430 € TTC. L’habitabilité reste bonne pour un petit SUV, 4 passager pourront voyager sans difficultés avec leurs bagages.

2 roues ou 4 roues motrices 

Notre version est en deux roues motrices et même lors de passages sur route avec de la neige gelée, en montée comme en descente, le Vitara assure parfaitement sa mission, tenue de route exemplaire, à aucun moment, nous avons été inquiété par le comportement de la voiture, même lors de virages à vitesse soutenue. A noter, l’existence au catalogue d’une version 4×4 qui propose alors quatre modes de conduite SNOW, LOCK (blocage du différentiel),  AUTO et SPORT. Il faudra déverser 2 000 € en plus pour accéder à cette version « AllGrip. »

Route ou Autoroute ?

Le Vitara est taillé pour la route, il enchaîne les virages sans sourciller, le système hybride reste agréable si l’on utilise habilement la boite de vitesse en manuel à l’aide des palettes au volant. Sur autoroute, c’est une autre affaire. Sa vitesse de croisière est 120 km/h. Certes, la tenue de route ne pose pas de problème, mais à une vitesse supérieure, la boite robotisée à tendance à rétrograder en 5eme lors d’un faux plat ou lors d’un dépassement et le moteur se fait alors entendre. Néanmoins, on ne retrouve pas cette sensation désagréable de variateur comme sur la petite Toyota C-HR. La consommation indiquée par Suzuki est de 5,3 l/100 kms (en cycle mixte) sur cette version 2X4 (4,7l/100 kms en ville). (Non mesuré dans le cadre de l’essai présent).

Pour conclure, le rapport qualité/prix de ce Vitara reste très bon, (début de gamme à 27 890€), il ne souffrira pas de la concurrence, des versions PHEV notamment qui restent nécessairement plus couteuses. Son habitabilité est bonne, la sensation perçue est au rendez-vous. Reste à en trouver un, les délais de livraison sont particulièrement long en cette année 2022. (Entre 5 et 6 mois).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu