UA-46535381-1

Peugeot.eC01 automatique : Vous avez dit automatique ?

Article publié le 10 juin 2019 par rubrique 2 & 3 roues, Actus, Peugeot Cycles et 5610 visites

Dans le monde du Vélo à Assistance Electrique (VAE), il y en a pour tout les gouts. moteur sur roue avant (lire l’essai du Mecer), moteur sur roue arrière (lire l’essai du kit Virvolt), voici l’essai du eCO1 automatique proposé par Peugeot Cycles équipé d’un moteur pédalier.

Ce vélo est un produit de conception haut de gamme, les matériaux sont de très bonne facture, le guidon est peint en noir, avec un rendu tout à fait agréable, l’ensemble des câbles et attaches laisse une impression de produit très bien fini. Poids de l’ensemble 26 kilos, il est proposé en 3 tailles : S, M et L. Lire ici : Comment choisir la taille de son vélo ?

Côté assistance et électronique, Peugeot à confié la chose à Bosch, sans surprise, le moteur pédalier est particulièrement agréable, il présente surtout l’intérêt de prendre le relais dès que l’on active le pédalier, alors que certains modèles essayés demandent un demi, voire un tour de roues avant de mettre en marche l’assistance. 

Le large compteur est bien visible, il se trouve au milieu du guidon. Il permet de sélectionner l’un des 4 modes d’assistance : Écho – Tour – Sport et enfin Turbo. Il n’est pas très facile de changer de mode en roulant, car on reste plutôt sur le sélecteur « NuVinci Cadence » qui permet de choisir le nombre de tours de pédale par minute. Cette transmission alliée au système électrique Bosch adapte la cadence de pédalage automatiquement sans avoir besoin de passer les vitesses. Il n’y a d’ailleurs pas de dérailleur.

En mode Turbo et sur une faible cadence de pédalage, le eC01 monte des côtes de fort dénivelé. L’autonomie annoncée est de 145 kilomètres (non testé dans notre essai).

L’eCO1 automatique est doté de freins à disques hydrauliques extrêmement performants, d’une fourche suspendue, d’un bouton d’allumage des feux sur le boitier de commande, voilà donc un produit parfaitement adapté à la ville. Seul bémol le prix de l’engin : 3 399 € TTC.

Le point de vue de Madame : Encore beaucoup de commandes à assimiler, pas plus aisé qu’un vélo non automatique, pas de mode piéton.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu