UA-46535381-1

Vélo électrique Jump by Uber : essai parisien

Article publié le 5 septembre 2019 par rubrique 2 & 3 roues, Actus et 2600 visites

C’est ce petit vélo rouge électrique que l’on voit absolument partout depuis quelques semaines dans les rues de la capitale.
Voiturelectrique.eu décide de faire un essai de celui qui se nomme Jump, c’est très facile de faire l’expérience puisqu’il suffit d’ouvrir l’application Uber et de cliquer sur le petit vélo en bas à droite de la carte.

Ensuite tout se passe très facilement : on recherche un vélo sur la carte, facile on est bien sur géolocalisé, on ouvre la fenêtre qui permet de scanner le code barre qui est présent sous le guidon, on approche le smartphone et instantanément le vélo est déverrouillé.
Le cadenas de la roue arrière est muni d’un enrouleur très pratique, il suffit de l’enrouler dans son support pour prendre le vélo (une fois après avoir testé les freins et réglé la selle si besoin.)

Il y a trois niveaux d’assistance, il faut bien admettre que seul le niveau 3 sera utilisé. Il n’est ni trop rapide, ni trop nerveux, et permet de se déplacer dans les rues sans aucune difficulté. Il faut bien sur enclencher le pédalage pour activer l’assistance comme tout vélo à assistance électrique.
Sur les nombreux pavés, le Jump n’est pas particulièrement bien suspendu, mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un vélo en auto partage qui reste dans la rue jour et nuit. Côté tenue de route, certes le Jump ne fait pas de miracles, mais il permet de se déplacer dans des conditions de sécurité plus que satisfaisante. La panier avant en fer est très pratique.

Le guidon accueille les voyants qui présentent les principales informations de verrouillage et de déverrouillage, le niveau de la batterie bien sûr. À noter que le vélo ne sera pas utilisable si le niveau de batterie est trop faible.

Pour finir sa location, il suffit de reposer le vélo sur sa béquille, de verrouiller la roue arrière avec l’antivol et de fermer sa location via l’application.
Côté prix il faut prévoir un euro à chaque location et ensuite la facturation se fait à la minute au prix de 15 centimes.

Pour conclure le service Jump est particulièrement séduisant, on trouve facilement un vélo dans Paris, aussi, il est très facile de compter sur ce mode de déplacement tant d’un point de vue personnel que d’un point de vue professionnel.



1 Responses

  1. En « concurrence », il y a le Velib électrique et très bientôt, le Veligo en Ile de France https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/09/11/le-veligo-un-nouveau-velo-a-louer-en-ile-de-france_5509170_3234.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu