UA-46535381-1

Toyota Corolla 2,0L 180ch : Enfin une GTI écolo ?

Article publié le 2 mars 2019 par rubrique Actus, Essais, Hybrides, Toyota et 5830 visites

Apres avoir essayé l’Auris hybride (lire l’essai), il nous fallait prendre la route avec sa remplaçante, la Corolla (hybride également), puisque Toyota à choisi de ressortir de ses cartons le nom « Corolla » qui avait disparu en France depuis de nombreuses années.

Pour la première fois, cette Corolla est proposée avec 2 motorisations hybrides-électriques en proposant une évolution du 1,8 litre de 122 ch et un nouveau 2,0 litres développant 180 ch. C’est cette seconde version que nous essayons.

Même si celle-ci reste sur la même technologie que ce que nous avons pu connaître sur toute la gamme (voir ici toutes les Toyota) , on en a fini (ou quasiment) avec le système de variateur « mobilette » si caractéristique et si peu agréable.

Ce système hybride 1,8 litre de quatrième génération développe 122 ch et un couple de 142 Nm, auxquels s’ajoutent les 53 kW/600 V du moteur électrique et son couple maximal de 163 Nm dès le démarrage. L’ensemble est très silencieux, un joli travail a été effectué sur la tenue de route, les sensations sont bien là, la voiture colle à la route, elle est vive et prends les tours facilement, surtout en mode « sport ». Certes, on aurait apprécié une version PHEV comme sur la Prius +, mais ce sera pour plus tard … ou pas. 

4 modes de conduite sont disponibles : ECO, CONFORT, NORMAL, SPORT, nous avons majoritairement utilisé le mode ECO et consommé 7 litres au cent kilomètres sur un trajet autoroute/peri-urbain à vitesse relativement soutenue. Vraiment bien compte tenu des performances et de la vivacité de l’auto. Le mode EV indique bien trop souvent « batteries faibles », normal, ce n’est pas une voiture électrique…

Cette nouvelle plateforme (GA-C) permet aux designers de créer une silhouette très aérodynamique en réduisant la hauteur de la voiture et du capot. Le bi-ton de notre exemplaire est vraiment agréable, on aurait aimé un toit-ouvrant panoramique. Intérieurement, aux places avant, on est bien installé, à l’aise, par contre il faudra oublier les places arrières avec un espace pour les jambes quasiment inexistant. L’ergonomie de la planche de bord est séduisant, toutes les commandes sont intuitives, l’assise est bonne, rien de superflus néanmoins. La Corolla dispose d’un régulateur de vitesse adaptatif, d’une aide au maintien dans la voie, généralement réservés à des voitures plus hautes en gamme.

En conclusion, pour 33 450€, cette nouvelle Corolla procure bien du plaisir, c’est une bonne surprise, une voiture économique à l’usage, agréable à l’oeil et confortable tant en ville que sur route. Il y a fort à parier que son succès sera au rendez-vous.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu