C’est ma première voiture électrique, que dois-je savoir ?

Article publié le 5 octobre 2022 par rubrique Actus et 3870 visites

Recharge sur route et autoroute

Lors de vos voyages de plusieurs centaines de kilomètres, vous êtes habitués à vous arrêter sur les stations d’autoroute pour faire le plein, aller aux toilettes et manger votre sandwich favori. Mais vous êtes également un certain nombre à rouler bien plus de deux heures sans s’arrêter, ce qui n’est pas recommandé par la sécurité routière. Avec votre voiture électrique, sur autoroute, cela ne sera pas possible. Il vous faudra prévoir des arrêts « recharge » tous les 300 kilomètres environ si votre voiture le permet, si vous adaptez votre vitesse (et par voie de conséquence votre consommation) et enfin si la direction du vent et la température extérieure ne vous sont pas défavorables. Sur les autoroutes, les stations de charge (plusieurs en cours d’installation) sont des superchargeurs qui permettent de recharger entre 10 et 40 fois plus vite qu’à votre domicile. Mais il faut savoir que le temps de recharge varie en fonction du niveau de recharge de la batterie de votre voiture. Il est donc conseillé de débuter sa charge  lorsque le niveau de batterie est bas (entre 10% et 20%). Il est déconseillé de recharger à plus de 80% de la capacité de la batterie car votre voiture limite la puissance de sa recharge. Au-delà, le véhicule peut mettre autant de temps à récupérer les derniers 20% que les premiers 80% ! Donc, il ne faudra pas compter sur l’autonomie d’une charge complète lorsque l’on voyage sur autoroute.

En dehors des autoroutes, beaucoup de syndicats d’énergie ont installé des bornes généralement dans les centre-villes. Il s’agit de bornes de recharge plus lentes que sur des superchargeurs, mais qui permettent de voyager dans de bonnes conditions en procédant à une charge lors d’une visite touristique ou d’un déjeuner. Certains réseaux tels que Tesla ou Kalista installent des superchargeurs à la sortie des autoroutes. Il faut donc sortir via un péage, mais les stations sont bien plus grandes que sur l’autoroute et très fiables. 

Enfin, le temps de recharge va également dépendre de votre véhicule. Les plus puissants sont aujourd’hui les allemands et les coréens avec 270 kW tandis que les voitures françaises se limitent généralement à la moitié (130 kW) au mieux. Si vous ne voyagez pas trop souvent et que vous acceptez des temps de charge un peu long, ce ne sera pas un problème. Si vous souhaitez voyager dans les mêmes conditions qu’avec votre ancienne voiture thermique, privilégiez les voitures qui tolèrent de fortes puissances. Malgré tout, comptez au moins un arrêt de plus que si vous voyagez avec une voiture thermique.

Recharge à la maison

C’est très différent, tout d’abord, le prix est considérablement inférieur au prix d’une recharge sur un superchargeur. Vous payez le kW 5 ou 7 fois moins cher, et généralement, une nuit suffit pour faire le plein. Attention, il reste recommandé de faire installer une borne sécurisée avec un câble dédié depuis votre tableau électrique. Si vous habitez en copropriété, il existe une loi dite « droit à la prise ». Le droit à la prise est  le droit de tout occupant d’un immeuble, propriétaire ou locataire utilisateur d’un véhicule électrique ou désirant le devenir, de demander à installer à ses frais une borne de recharge sur une place de parking de la copropriété. 

Recharge à l’hôtel, au camping ou sur son lieu de vacances

Quelle que soit votre voiture, son autonomie et sa puissance de recharge, il faut prévoir vos voyages en intégrant la possibilité de charger la nuit. De plus en plus d’hôtels proposent ce service, gratuit ou payant, et cela reste essentiel pour voyager sereinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site https://voiturelectrique.eu