Wattway, une route solaire inédite qui poursuit son chemin

Article publié le 18 novembre 2016 par rubrique énergies renouvelables, Insolite et 7690 visites

Wattway, c’est la révolution de demain pour les infrastructures routières. Imaginez-vous rouler à bord de votre voiture sur une chaussée munie de panneaux solaires qui alimenteraient en électricité les villes environnantes. C’est une idée pour le moins inédite et lumineuse, imaginée par l’entreprise Colas, et en cours d’exploitation à l’heure où j’écris cet article.

A la suite de son expérimentation concluante sur des routes à proximité de Chambéry et Grenoble, le concept se déploie au travers de l’ouverture de nombreux chantiers d’exploitation au sein de l’hexagone et hors de nos frontières. La ministre de l’Environnement Ségolène Royal a inauguré l’un des derniers chantiers en date sur une départementale située dans l’Orne le mois dernier. Focus sur un dispositif d’avenir, qui n’en est qu’à ses débuts prometteurs.

Retour sur ce concept de route solaire : sa création, son fonctionnement, ses atouts…

Colas, entreprise française leader mondiale de la construction et de la maintenance d’infrastructures de transport, a mis en oeuvre cette innovation exclusive à l’issue de 5 années de recherches effectuées en partageant son expérience avec celle l’Institut national de l’énergie solaire.

Wattway se présente sous forme de dalles munies de cellules photovoltaïques capables de capter l’énergie solaire depuis la route pour fournir de l’électricité localement, que ce soit à destination de divers points de consommation (foyers, lampadaires, etc.), d’autres transports, ou de batteries de stockage.

- © Joachim Bertrand / COLAS

– © Joachim Bertrand / COLAS

20 mètres carrés de cette route peuvent ainsi assurer l’alimentation électrique (sauf chauffage) d’un foyer. 1 000 mètres carrés sont donc aptes à éclairer une ville de quelques 5 000 âmes, d’après l’Ademe.

Le système optimise par conséquent l’espace détenu par les routes, qui sont pour 10 % d’entre elles occupées seulement 10 % du temps par des véhicules.

Wattway est une prouesse technologique car elle se dote de matériaux assez solides pour supporter la circulation de poids lourds. Pratiques, les dalles photovoltaïques peuvent également revêtir n’importe quelle route d’ores-et-déjà existantes. Nul besoin de travaux faramineux pour intégrer Wattway sur nos sols donc.

COLAS - Wattway - route solaire @ Magny-Les-Hameaux (78) - © Joachim Bertrand / COLAS

COLAS – Wattway – route solaire @ Magny-Les-Hameaux (78) – © Joachim Bertrand / COLAS

Wattway se développe petit à petit en France et à l’étranger

Après une période de tests dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, pendant laquelle plus d’un million de véhicules ont pu circuler sans encombres ni dégâts sur la route solaire de Colas, Wattway a récemment fait cap vers le nord, plus précisément dans l’Orne, pour se dérouler sur un kilomètre. Un chantier d’application qui a été inauguré – comme dit précédemment – le mois dernier par Ségolène Royal. La ministre n’a d’ailleurs pas dissimulé son enthousiasme face à cette innovation durable prometteuse : elle a même déclaré souhaiter déployer quelques 1 000 kilomètres de routes photovoltaïques avant 2021.

D’après le directeur de la prospective de Colas : après que le tout premier chantier ait démarré en Vendée en juin dernier, une trentaine sont prévus pour cette année (dont le chantier de l’Orne qui a déjà débuté), et 3 fois plus verront le jour d’ici 2018. Ils seront développés en association avec des acteurs aussi bien publics que privés, que ce soit au sein de l’hexagone ou hors de ses frontières.

WATTWAY - Parking Vendéespace - première voie en France @ Mouilleron-Le-Captif - © Joachim Bertrand / COLAS

WATTWAY – Parking Vendéespace – première voie en France @ Mouilleron-Le-Captif – © Joachim Bertrand / COLAS

5 000 mètres carrés de dalles seront utilisés pour ces chantiers, et fabriqués par SNA, l’usine de production de Wattway, située dans l’Orne.

Des promesses d’avenir bien présentes grâce à une palette de perspectives d’application non négligeable

Wattway se présente comme une solution qui paraît efficace et intéressante dans un contexte mondial de demande accrue en énergie (cette demande sera deux fois plus élevée d’ici 2050).

A termes, la route solaire peut ouvrir la voie vers la route intelligente. Colas imagine la perfectionner avec des outils de “gestion du trafic en temps réel”, de “conduite automatique des véhicules” ou encore de “recharge dynamique des véhicules électriques” par exemple.

Comme toute nouveauté et malgré son succès le dispositif Wattway est néanmoins enclin à un certain scepticisme de certains acteurs, notamment sur le plan de la solidité des dalles photovoltaïques. Si ces dernières sont parvenues à résister à la circulation d’1 millions de véhicules lors de ses premiers tests, ce niveau de trafic est en moyenne atteint en seulement 3 mois : les dalles devront davantage tenir le choc pour prétendre à une durée de vie satisfaisante. D’autres critiques s’axent autour de la question de l’utilité et de l’efficacité de Wattway par rapport aux fermes solaires. Contre argument de Colas : la route solaire est une opportunité pour fabriquer de l’énergie propre sans prendre d’espace agricole ni détériorer les paysages naturels.

Pour conclure, patience est maître de sûreté. Wattway poursuit sa batterie de test, il faudra justement être encore un peu patient avant de trancher sur son avenir. Toujours est-il que ce dernier demeure prometteur. Colas a d’ailleurs remporté l’an dernier le Trophée Solution Climat à la COP21, remis par Ségolène Royal (ci-dessous, preuve en image). 

wattway-energies-renouvelables

Tags : , ,

2 Responses

  1. Un projet vraiment judicieux, bon courage pour la suite!

  2. Il faut saluer ce genre d’initiative, j’espère que ce concept vraiment novateur pourra séduire le plus grand nombre de personnes.
    Alain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu