VOLVO V60 PLUG-IN HYBRID : ESSAI

Article publié le 22 avril 2014 par rubrique Essais, Hybrides, Volvo et 10570 visites

Le sable ? Même pas peur.

Le sable ? Même pas peur.

Comme la plupart des voitures hybrides, (plug-in ou non), le VOLVO V60 PLUG-IN HYBRID est extérieurement identique en version thermique et électrique. Presque car bien sur, la trappe de chargement électrique, sur l’aile avant gauche (coté conducteur) fait la différence.

Une différence de prix qui est compensée par des taxes et bonus gouvernementaux en moins.

Une différence de prix qui est compensée par des taxes et bonus gouvernementaux en moins.

Une fois au volant, oui, voiturelectrique.eu vous le confirme, cette V60 est bien une voiture électrique. Jusqu’à 45 voire 50 kilomètres en mode « PURE », comprenez Full électrique. En ville, c’est idéal. La charge est relativement rapide (moins de 6heures sur une prise classique). Malin, un petit bac dans le coffre permet de ranger le câble de rechargement, sous le tapis de sol.

voiturelectrique.eu.volvo.v40.plug-in.10

Très cossu, très confortable, des sièges qui gagnent à être connus

Très cossus, très confortables, des sièges qui gagnent à être connus !

En plus du mode PURE, deux autres modes de fonctionnement permettent d’utiliser la voiture en fonction de son besoin :

– Le mode par défaut est le mode HYBRID bien sur. Le V60 se gère seul, recharge, gestion des moteurs (électrique à l’arrière et/ou thermique diesel à l’avant) selon la réserve de batterie. Dans ce mode, la voiture est très agréable, même si une vibration inévitable se fait sentir à l’allumage à froid du moteur diésel.

Le mode POWER permet non seulement grâce à la fonction « Groupe électrogène » de recharger la batterie, mais de combiner les puissances de l’électrique et du diesel. Ainsi, voilà près de 280 CV annoncés sous le capot du V60. De quoi faire vrombir la bête… Avec ce mode, la voiture est très nerveuse, à tendance à rétrograder très tôt, aussi, j’ai préféré passer les vitesses à la main, ce qui est facile en actionnant le levier de boite vers la gauche.

voiturelectrique.eu.volvo.v40.plug-in.8

Enfin, le V60 est un 4×4. Ce n’est pas un mode, car la transmission AWD à 4 roues motrices est activée automatiquement selon les conditions de conduite, mais l’affichage sur le tableau de bord se fait au même endroit que les 3 autres modes.

Un design résolument classique mais élégant

Un design résolument classique mais élégant

Les modes ne représentent pas à eux seuls, les seuls points forts de la technologie qui est proposés par Volvo sur le V60 :

– Il est possible avec la fonction SAVE de préserver le niveau de batterie pour une utilisation ultérieure (arrivée en ville après plusieurs dizaine de kilomètres sur autoroute, par exemple).

– Il sera utile d’activer la fonction ACC (comprendre Régulateur Adaptatif de Puissance) même si cela demande de l’habitude. Dans ce mode, le véhicule se régule à la vitesse choisie, mais il freine et accélère en fonction du véhicule de devant. Reste à regler l’espacement choisi et le V60 roule seul. La voie de gauche se dégage, la voiture accélère pour reprendre la vitesse régulée, une voiture déboite ? Le V60  freine pour laisser l’espacement choisi.

– Il est également agréable d’activer la fonction LDW (Alerte Franchissement de Ligne) noter que le signal sonore de notre Volvo est ni agressif, ni intrusif.

Enfin, le détecteur d’angle mort cher au constructeur n’est pas un gadget.

Vous l’aurez compris notre V60 est un pur véhicule haut de gamme, des équipements à la pointe de la technologie, toujours tournés vers la sécurité.

Véhicule connecté, avec son appli i-phone, il est possible de programmer climatisation et chauffage à distance avant son départ. C’est devenu relativement courant, mais Volvo a innové avec cette fonction multimédia lors de la sortie du V60.

Le V60 est plus que confortable, par la qualité de ses sièges notamment, mais aussi par le confort ressenti, l’absence de bruit, la qualité du système audio, la gestion des feux de route actifs (les phares s’activent et se désactivent en fonction de la présence ou non de véhicules dans le champs de vision).

Des assises dignes des grandes berlines, à l'avant comme à l'arrière.

Des assises dignes des grandes berlines, à l’avant comme à l’arrière.

Le prix du modèle essayé : 69 210 EUROS, auxquels il convient d’ôter le bonus écologique, prendre également en compte une carte grise et une TVS réduite.

Site du véhicule : Cliquer ici

 

 

 

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu