UA-46535381-1

Acheter une voiture électrique d’occasion, une bonne affaire ?

Article publié le 18 octobre 2015 par rubrique Actus et 74360 visites

Vous êtes nombreux à nous écrire en nous demandant s’il faut acheter une voiture électrique.
« Chères sont-elles, dites-vous », c’est exact sur le marché du neuf qui ne permet pas de tenir la comparaison, à catégorie équivalente, avec une voiture à moteur thermique.

Alors, pourquoi pas ne pas regarder coté occasions ?

Parce que la durée de vie des batteries de nouvelle technologie n’est pas ou peu connue. On sait que les 106, Saxo électriques produites par PSA dans les années 2000 ont encore de belles heures devant elles, si et seulement si, l’entretien des batteries a été correct et si les propriétaires précédents ont pris la peine de faire changer les blocs défectueux. Pour ces voitures vendues entre 2700 et 3500 euros, l’agrément de conduite « électrique » est au rendez-vous, l’autonomie de 60 kilomètres environ, lorsque tout va bien. Mais, ne le cachons pas, elles sont réservées aux bricoleurs.

Regardons à présent les modèles actuels. Tous ont été essayés par VoiturElectrique.eu

Faut-il écarter les Renault Zoé et Twizy ? Malgré toutes les qualités de ces deux modèles, nous pensons que le montant de la location de batteries (entre 60 et 100 euros par mois selon le kilométrage) est un frein inéluctable tant lors de l’achat d’occasion que pour une revente future. Certes, l’avantage est certain, la Zoé de 3 ans achetée aujourd’hui ne posera pas de problème de batteries dans 3 ans puisque le montant de la location inclut le remplacement de celles-ci en cas de problème.

Il en est de même pour la Renault Fluence. Si l’on veut une Renault, il faut donner préférence à la location longue durée (Renault propose régulièrement des offres).

Bolloré vends ses Bluecar d’occasion à des prix séduisants (entre 5000 et 9000 euros) qui ont fait l’objet de contrats de location pour des entreprises. C’est pas forcément une mauvaise affaire, mais la batterie est, là encore, en location 70 euros par mois. Un léger avantage par rapport à une Zoé car le prix d’achat est légèrement plus faible à kilométrage équivalent.

Ensuite, le réflexe pour éviter la location imposée par le constructeur au losange est de se retourner …. vers un modèle sans location de batteries. Logique.

Il y en a un certain nombre chez Volkswagen, (e-up et e-Golf), mais le marché de l’occasion est très pauvre en France pour ces deux modèles et les prix restent élevés (Constructeur allemand oblige !).

Ensuite, il est possible de se retourner sur le bizarre : La Mia. Excellente voiture 3 ou 4 places, conception et fabrication Française à grand renfort de subventions par la Région de Madame Ségolène Royal. Malheureusement, liquidation de l’entreprise en 2014 « à la Française » également. 2 revendeurs disposent de pièces détachées : Goelectrix à Valbonne (06) et Electric Car à Erstein (67).

Selon Erick Kaspi qui dirige Goelectrix, il y a 1500 Mia en France et à l’étranger. Sa société s’occupe du SAV, y compris des batteries. La Mia est fiable puisque les batteries tiennent 1500 cycles soit 150 000 kilomètres. Goelectrix et Electric Car interviennent tous les deux sur le territoire Français avec une équipe de « Flying doctors » qui passe régulièrement.

Enfin, il reste un très bon choix en occasion, batteries en pleine propriété : ION, C-ZERO ou I-MIEV. Rappelons qu’il s’agit de 3 mêmes voitures sous conception Mitsubishi. Selon nos essais notre préférence va pour la Mitsubishi, notamment parce qu’elle permet plusieurs modes de régénération (comme sur les Volkswagen en BMW). Seulement malheureusement, le marché de l’occasion, en France est quasiment inexistant.

Chez Peugeot et Citroën, en revanche, ce ne sont pas les occasions qui manquent. Dans les deux cas, PSA assure une garantie totale, y compris sur les batteries de traction pendant 5 ans, à compter de la date d’immatriculation.
A noter pour l’achat d’une occasion de 2015  que depuis le 1er janvier, les batteries de traction sont garanties 8 ans / 100 000 km. Cependant, cette évolution n’est pas rétroactive et ne concerne donc pas les véhicules immatriculés avant cette date. Néanmoins, il est possible de contracter une extension de garantie VO pour les modèles plus anciens. (2011 à 2014).
C’est là qu’il est intéressant de se tourner vers l’achat d’un véhicule d’occasion chez un concessionnaire qui propose une extension de garantie sur une durée de 8 ans et 160 000 kms.
De fait, une ION de 2011 peut voir sa garantie prolongée de 3 ans lors d’un achat d’occasion en 2015. (Dans le réseau Peugeot et dans le cas d’un financement Crédipar).
Il n’est est pas de même chez Citroën qui ne propose pas d’extension de garantie lors d’un financement.

Essayée dernièrement, ce modèle vieillit très bien, aucune raison donc de ne pas se laisser tenter.

Pour trouver les bonnes affaires :
Conseils pratiques de MV-Racing pour bien acheter une occasion

I-Miev de Mitsubishi

Peugeot ION

C zéro - Couleur Framboise

voiturelectrique.eu.bluecar9

Tags : , , , , , ,

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu