GP Paris : Une première mais pas la dernière…

Article publié le 24 avril 2016 par rubrique Actus, Grand Prix de Paris et 5110 visites

A 16h04 précise, s’est lancé le grand prix de Paris. Une fois les pilotes installés dans leur monoplace, la tension s’est faite sentir.

 

voiturelectrique.eu.départ

 

Sam Bird et Lucas di Grassi occupaient la première ligne devant Jean-Éric Vergne et Stéphane Sarrazin. Lucas Di Grassi s’est très rapidement hissé à la première position laissant loin derrière ses concurrents.

 

Cependant la course a été palpitante pour la deuxième, troisième et quatrième place. En effet les pilotes DS Sam Bird et Jean Éric Vergne respectivement en 2e et 3e position n’ont cessé de se disputer la deuxième place suivi de près par les deux Renault.

 

Le passage au stand et le changement de monoplace n’aura rien changé au classement, Lucas Di Grassi était toujours en tête suivi de Sam Bird, Jean Éric Vergne, Sébastien Buemi et Nico Prost.

 

La bataille pour la deuxième place était toujours disputée entre les voitures DS. C’est finalement Sam Bird qui est parti à la faute sous la pression de Jean Éric Vergne.

 

La voiture de sécurité est entrée sur le circuit au 41e tour lorsque Ma Qing Hua a fracassé son Aguri contre le mur dans un virage. Il ne reste plus que 4 tours à cette course.

 

voiturelectrique.eu.safetycar

 

Malheureusement la course se finira sous régime « safety car », le classement restera donc inchangé.

voiturelectrique.eu-04-2016 15 29 33 voiturelectrique.eu-04-2016 15 29 47

 

Lucas Di Grassi remporte donc cette première édition du grand prix de Paris aux Invalides et sa 3e victoire au championnat. En deuxième place on retrouve Jean Éric Vergne suivi de Sébastien Buemi. Nicolas Prost et Stéphane Sarrazin complètent ce top 5.

 

Pour le retour d’une course de haut niveau en plein cœur de Paris, cette édition fut palpitante et de grande qualité. Le lieu se prêtait bien à l’organisation d’un tel évènement. Cependant le public est resté sur sa faim, peu d’estrades ont été installées et il leur était difficile d’admirer ces monoplaces.

De plus une course d’à peine une heure pour deux jours d’organisation et plus d’une semaine d’installation est assez frustrante même si cela est compréhensible au vue de l’autonomie des batteries.

 

Le grand prix de Paris fut donc une très bonne étape dans ce championnat de Formula e. C’est donc une course perfectible qui promet de nombreuses courses de qualité dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A propos de