smart forfour electric drive : la même en plus grand !

Article publié le 3 septembre 2017 par rubrique Actus, Essais, Smart et 3260 visites

Après l’essai de la célèbre smart 2 places fortwo, nous voilà installé quelques jours au volant de la 4 places forfour, toujours électrique, un tout petit peu plus grande et toujours aussi agréable !

Avec sa bouille aussi sympathique que la deux places, il faut regarder à deux fois pour la reconnaitre. Autant la version initiale de la Smart 4 places n’était pas des plus heureuses d’un point de vue esthétique, autant là, Mercedes à su concrétiser une 4 places digne d’une Smart.

Extérieurement, de profil, on retrouve la peinture bi-ton très élégante. La calandre est pratiquement identique à la 2 places, tout cela est de bonne facture.

A l’intérieur, c’est la sensation de modernité qui prime, on a la sensation de prendre le volant d’une voiture « plaisir », vive, légère et sure à la fois. On en oublie vite les 4 places tellement le comportement est similaire à la petite deux places. Le rayon de braquage est très bon, notre Smart est idéale en ville.

En option certes, mais nous disposons d’un toit ouvrant électrique toilé qui découvre toutes les places, même à l’arrière, c’est très agréable et pratique à utiliser. Les places arrières, sans être très grandes, sont correctes, les plus grands choisiront les places avant.

Coté autonomie, nous avons eu du mal à parcourir plus de 110 kilomètres, mais dans les conditions de l’essai en ville, c’est à dire sans trop faire attention. Deux modes sont disponibles, le mode normal et le mode ECO. Dans ce dernier, la régénération est plus sensible, le freinage qu’elle procure se fait plus fort. La 4 places est équipe de 17,6 Kw/h de batteries. Tout laisse donc à penser qu’en adoptant une conduite économique, on doit pouvoir approcher les 130 kilomètres.

La forfour se montre très agréable en matière de tenue de route, elle prends bien les courbes et les virages, même sur route sinueuse. Attention cependant à me pas se laisser embarquer, le 0 à 100 est donné pour 12,7 secondes, ce qui est pas mal, mais jusqu’a 50 km/h, la forfour est très très vive.

Pas de difficultés à recharger sur la borne 5 des stations Autolib (1€ de l’heure), ni aux stations Belib ou la recharge semi-rapide n’a pas posé de problème.

Le coffre est tout à fait acceptable pour faire ses courses, on a perdu la tablette rabattante si pratique qui est présente sur la version 2 places.

Pour conclure, son seul défaut sera son prix, mais les Smart sont désormais vendues avec leurs batteries en pleine propriété, ce qui fait de cette forfour une sérieuse concurrente à la Zoé de Renault, (toute notion d’autonomie mise à part). Entrée de gamme à 23 850 euros, en otant notre désormais célèbre bonus écologique, Smart annonce un loyer de moins de 200 euros, pour 36 mois, sans apport et pour 30 000 kms.

1 Responses

  1. Vous écrivez que la capacité de la batterie est de 17,6 Kw/h mais cette unité (le « Kw/h ») ne peut pas exister pour 3 raisons:
    – « K » . Le premier « k » sognifie « kilo », c’est à dire « 1000 ». C’est un préfixe qui s’écrit en minuscule . Exemple kilomètre qui en abrégé s’écrit « km »
    – « w » . Ce « W » vient du nom de « James WATT ». C’est un nom propre dont l’abréviation est un « W » majuscule. Il en est de même avec « A » pour Ampère, avec « N » pour Newton, « V » pour « Volt », etc.
    – « barre oblique » signifiant « divisé ». En réalité c’est MULTIPLIÉ. Il faut donc mettre un point (.) ou ne rien mettre.

    En la CAPACITÉ d’une batterie s’exprime en « kWh ». Elle peut aussi s’exprimer en « Ah » si l’on connait le voltage.
    Pour une « newsletter » technique, il est utile d’utiliser des UNITÉS correctes. C’est le minimum si l’on veut être crédible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu