Pininfarina: ses designers ont dévoilé un vélo 100% électrique

Article publié le 16 septembre 2016 par rubrique Actus et 6120 visites

Fondée en 1930, la firme italienne Pininfarina a su se bâtir une excellente réputation grâce au design emblématique des Ferraris, notamment la 250 GT et la Testarossa.

Désormais, l’entreprise italienne est focalisée sur le segment des vélos électriques qui va bon train. Elle vient tout juste de lancer sur le marché le tout nouveau e-voluzione, lors du salon Eurobike show en Allemagne qui se tient chaque année.

e-voluzione-2-pour-le-web

La singularité italienne

Le modèle par Pininfarina a tous les composants principaux d’un vélo électrique – un cadre, une batterie, un moteur, et des phares. Sa silhouette profilée est le fruit d’un travail artisanal de plusieurs décennies qui correspondent à ces périodes passées où Pininfarina perfectionnait l’aérodynamique de ses voitures.

L’e-voluzione possède un cadre en fibre de carbone qui lui donne un poids de plume de 15,8 kg, et le rend plus léger que d’autres vélos électriques populaires tels que le modèle Prodeco V3 Phantom qui affiche un poids de 26 kg et le Pedego City Commuter Classique (23 kg). L’e-voluzione sera disponible en trois versions – VTC pour randonnées, niveau intermédiaire, VTT de course.

e-voluzione-3-pour-le-web

Un marché de niche à conquérir

Le marché du vélo électrique est en plein essor depuis quelques années, c’est une raison valable pour vouloir une percée sur ce marché de niche. Pininfarina fait bien d’afficher son ambition car Peugeot par exemple, est entrain de grignoter des parts de marché en toute discrétion avec l’eF01, la dernière innovation sortie du Peugeot Design Lab, un vélo électrique pliant avec des spécificités séduisantes. De plus, le groupe Peugeot bénéficie d’une expérience en la matière car il est l’acteur historique de ce marché depuis les années 1970. On peut se demander si les Italiens savent dans quoi ils s’embarquent ? Logiquement, ils devraient choisir une stratégie des prix assez agressive pour essayer d’avoir une petite part du gâteau à se partager.

Une mobilité plus propre pour nos villes

Selon un rapport annuel du groupe Accell, une entreprise internationale spécialisée dans la ventes de pièces détachées de vélos, les ventes de vélos électriques issues de l’Union européenne notamment les vélos de course électriques ont grimpé de 1,3 million d’unités en 2015, alors qu’en 2010 on comptabilisait seulement 500,000 unités. Un fait plus intéressant encore, les autorités romaines soutiennent la construction davantage de pistes cyclables autour de la ville. La capitale italienne peut bien de se baser sur le modèle des villes françaises telles que Lyon ou Toulouse, où les centres villes ont été spécialement aménagés pour permettre aux cyclistes de circuler des kilomètres durant.

La mobilité propre est au cœur des stratégies de nombreuses municipalités européennes et c’est tant mieux. Par ailleurs, pour essayer un modèle de véhicule électrique, un espace partenaire dédié se trouve vers ce lien.

 

Tags : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu