Mondial de Paris : un supercar électrique GLM-G4 dévoilé

Article publié le 13 octobre 2016 par rubrique Actus, Mondial 2016 et 4500 visites

La start-up japonaise Green Lord Motors spécialisée dans la production de pièces pour les véhicules électriques a présenté le dernier-né de ses véhicules propres, le concept GLM–G4. Le prototype conçu par le designer allemand Savage Rivale et un groupe d’étudiants japonais de l’université de Tokyo aurait une autonomie théorique de 400 km.

Son degré d’exotisme

Dévoilé au Mondial de l’Automobile de Paris 2016, le GLM-G4 est un concept avant-garde qui nous vient du Japon. D’ailleurs, GLM est fréquemment appelé « Le Tesla du Japon » sans doute parce qu’elle possède les attributs de la voiture exotique idéale. Son extérieur est élégant et évoque à la fois une certaine fluidité et une puissance comparables aux roadsters signés Tesla.

glm-g4-2-pour-le-web

L’impressionnant supercar a tout pour survivre sur le segment des VE (véhicules électriques), Hiroyasu Koma, PDG de GLM souligne à ce sujet que « l’industrie automobile est en train de changer et dans les prochaines années, le marché des véhicules électriques connaîtra une croissance significative. Il prendra des parts du marché des véhicules à combustion interne. La mission de GLM est d’être à l’avant-garde et de repousser les limites des VE (véhicules électriques). Nos « technologies clés » et le concept d’application aux variantes seront mis en œuvre pour multiplier les VE que vous pourriez voir apparaître dans un avenir proche.»

glm-g4-3-pour-le-web

Des fonctionnalités et caractéristiques uniques

GLM a annoncé une puissance cumulée de 540 ch et un couple de 1000 Nm. Au niveau de ses performances, la GLM-G4 serait capable d’aller de 0 à 100 km/h en tout juste 3,7 secondes, alors que sa vitesse de pointe est de 250 km/h. L’autonomie théorique selon le cycle NEDC serait de 400 km, un peu plus que la Tesla Roadster par exemple qui présente une autonomie de 340 km.

Doté de deux moteurs électriques, le bolide à quatre roues motrices autorise plus d’un mode de conduite : avec une puissance de 536 chevaux. Poussant les limites des véhicules électriques, Le GLM-G4 possède en outre un système IGBT qui assure l’augmentation du rendement électrique. Le châssis léger mais robuste intégrant des matériaux composites offre plus d’aérodynamisme au bolide.

glm-g4-4-pour-le-web

Concrètement, la start-up retranscrit sa vision du futur : sportive et non-polluante, respectant des critères déjà établis par des concurrents tels que Ferrrari ou Lamborghini. Pour tester un véhicule électrique sur notre espace partenaire, c’est ici.

 

Tags : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu