Essai de la MITSUBISHI I-MiEV

Article publié le 20 mars 2014 par rubrique Essais, Mitsubishi et 9270 visites

Cette semaine, je suis au volant de la Mitsubishi I-Miev. Il s’agit de la grande sœur de la Peugeot Ion (lire mon essai) et de la Citroën C Zéro (lire mon essai).

voiturelectrique.eu.i-miev.mitsubishi

Le rapport largeur/longueur lui donne un look hors du commun.

 

Grande sœur, pourquoi ?

Tout simplement parce que Mitsubishi a clôné la I-Miev pour permettre à PSA de proposer ses deux véhicules électriques.

La I-Miev est plus agréable du point de vue de la conduite. Certes, les sièges sont quant à eux moins agréables visuellement. Le marron et le tissus gaufré ne sont pas des plus heureux.

voiturelectrique.eu.i-miev.mitsubishi

On aurait préféré un tissus noir, mais ce n’est pas le plus important.

Coté conduite, la boite et son option B (éco) procure un réel plaisir. Un passage en mode B procure un véritable rétrogradage. Bien pratique, mais il faudra veiller à éviter, dans le même temps, les courbes trop prononcées sur route mouillées qui ont tendance à déstabiliser l’arrière du véhicule.

i-miev

Un espace intérieur correct, rien ne manque sauf le GPS.

A l’intérieur, on trouve une console et un tableau de bord digne de ce nom. Mitsubishi propose un système audio parfaitement intégré, lecteur CD, certes pas de main-libres, mais parfaitement intuitif. Et l’heure s’affiche en gros.

i-miev

Un gros bouton en haut pour le volume de la radio …. Bien vu.

On regrette l’absence de GPS, bien sur, mais on apprécie les 4 vraies places et un vrai grand coffre. On aime le silence intérieur, mais un petit sifflement est surprenant lors des manœuvres. Coté autonomie, on reste sur le standard, 150 kms si l’on fait attention au chauffage et que l’on n’a pas le pied trop lourd bien sur.

i-miev

4 places, 5 portes, un grand coffre.

On aime la prise extérieure identique à celle des bornes Autolib’ (Type 1). Elle est située sur le coté droit, à l’arrière. Sur le coté gauche, une autre prise (Type 4) permet de brancher la voiture sur une borne rapide. Non testé dans l’essai présent.

Retrouvez ici le tableau des branchements : http://www.sigma-tec.fr/elec/informations-techniques-calculs-bornes-recharge-vehicule-electrique.html#tag_40

Le point de vue des filles :

« On apprécie l’emplacement des commandes, tout est simple à utiliser, pas de « pièges », on est surpris par la tenue de route en mode « rapide » sur route mouillée, il faut faire attention, la voiture va très vite ».

« Le coffre est suffisant, la voiture aurait pu être un peu moins longue, mais comme on peut se stationner sur les places Autolib’ avec le bon abonnement, alors ça va. (lire ici) ».

Valérie précise « J’ai testé la Mitsubishi électrique trop marrant un peu « cheap » l’intérieur et levier en S un peu galère pour se mettre en Parking d’autant que de nuit, il n y a pas d’éclairage dans cette partie de l’habitacle mais c’est sympa à conduire … »

i-miev

Le « S » n’est pas des plus pratiques, surtout dans le noir.

 

 Coté prix, on reste dans la norme des constructeurs qui vendent la batterie avec le véhicule. A partir de 28 900 Euros  (-6 300 Euros de bonus gouvernemental).

La note reste lourde, il faudra comparer avant de se décider avec les prestations/prix des Zoé, e-Up et autre Smart … Voir tous les essais

I-Miev Mitsubishi

La face avant est particulièrement sympathique.

 

Voiturelectrique aime :

La finition

Les équipements audio

Les options de boite variées

Voiturelectrique n’aime pas :

La couleur et le tissus des sièges

La commande de boite en S, pas éclairée.

Tags : , , , ,

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu