Lexus GS300h, Version F-Sport : Essai

Article publié le 22 octobre 2017 par rubrique Essais, Hybrides, Lexus et 1280 visites

Une fois de plus et afin être le plus complet possible en ouvrant une rubrique à la Marque Lexus, nous avons décidé de prendre le volant de la Lexus GS300 le temps d’un essai, deux motorisations sont proposées par la firme nippone, Full Hybrid GS300h et une version haute performance GS 450h. Nous essayons la première en version Sport.

Design

C’est clairement son point fort, elle se positionne sans sourciller aux cotés d’une série 5 ou d’une Mercedes classe E, look puissant et dynamique, avec un traitement plus incisif de la face avant caractérisé par la calandre trapézoïdale, les feux de jour à led en pointe de flèche et les blocs optiques en forme de L, signatures de la marque. L’ensemble est bien cohérent et donne envie de s’installer à l’intérieur.

Au volant

La voiture est spacieuse, 5 belles places sont disponibles sans aucune difficulté, la sensation de confort est immédiate, la qualité des matériaux est au rendez-vous et il faut bien l’admettre le cuir rouge des sièges  est très agréable. Un grand écran large trône au centre du tableau de bord, une pendule très art déco est en bonne place également. Quant à la sono, 17 haut-parleurs permettent une diffusion sonore très agréable.

Le premiers tours de roues se font en électrique, même si la voiture à tendance à mettre en route le moteur essence un peu rapidement à notre gout. Alors, nous forçons rapidement le mode EV à l’aide du bouton destiné au mode EV. Malheureusement, là encore, le thermique repasse en marche bien trop vite. (message d’alerte au tableau de bord). Notre Lexus est faite pour fonctionner en électrique dans les bouchons, jusqu’a 20 km/h peut être 30 au maximum.

En revanche, l’agrément de la voiture est total néanmoins, très silencieux (à condition de ne pas accélérer trop fort) et conforme à ce que l’on peut attendre d’une berline hybride de cette catégorie.

3 modes de conduite sont disponibles via un bouton rotatif situé sur la console centrale : un mode Normal, un mode Eco et un mode Sport. Dans ce dernier mode, le tableau de bord se trouve modifié pour laisser apparaitre un compte tour, la voiture est plus vive, autant dire que dans ce dernier mode, la voiture est bloqué en propulsion thermique.

 

Coté motorisation, la GS 300h affiche une puissance totale de 223 ch (164 kW) pour une consommation de plus de 10 litres au 100 km, sur parcours autoroutier à vitesse soutenue. Un moteur 4 cylindres de 2,5l est associé à un moteur électrique de 143 ch (105kW). Les modèles F SPORT bénéficient d’un châssis spécifique avec des réglages avant et arrière qui accentuent l’efficacité de la suspension variable adaptative (AVS). Les versions F SPORT reçoivent des freins plus puissants avec des disques de 18’’ à l’avant.

Coté sécurité, notre Lexus est équipée d’un régulateur de vitesse adaptatif avec freinage en fonction du trafic, de détecteurs d’angle-mort (visuel sur les rétroviseurs extérieurs), ainsi qu’un signalement du changement involontaire de voie (vibration au volant). Les Lexus sont toutes équipées d’un affichage « tête haute » qui indique la vitesse bien sur, mais également les indications du GPS ou celles du système multimédia.

Coté prix, la GS 300h est proposée à partir de 51 600 €, mais le modèle essayé est commercialisé au prix de 66 300 €.

A ce prix là, il faudra bien conclure en disant qu’une voiture concurrente version plug-in rechargeable sera préférable et permettra de bénéficier d’une véritable voiture 100% électrique. Ce n’est pas le cas de de la GS300.

 

1 Responses

  1. Tout a fait d’accord, la ioniq plug’in moins chere permettra de rouler moins cher, en utilisant au mieux la capacité de la batterie de capacité superieure, permettant dd parcourir sans bruits 50kms en mode EV !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu