J’ai essayé une moto électrique, par Thierry G.

Article publié le 19 septembre 2016 par rubrique 2 & 3 roues, Actus, Reco 2017, Zero Motorcycles et 5010 visites

Article rédigé par Thierry G.

Lors du salon RECO 2016 organisé sur le circuit automobile de La-Ferté-Gaucher (77), j’ai eu l’occasion d’essayer une moto électrique de la marque Californienne «  ZERO », modèle DSR .

Une moto au look sympa, type trail super-motard qui m’est présentée comme un équivalent 600/700 cm3 classique, mais sans le bruit, sans le sélecteur de vitesse et sans poignée d’embrayage, remplacés par un petit contacteur permettant de choisir le mode de conduite désiré (Eco-roadster ou sport).

 

Après un rapide tour de la moto, je mets le contact et là, il ne se passe rien ! Enfin, c’est ce que je crois, car selon le spécialiste de la marque, la moto est prête, il suffit d’actionner la poignée d’accélérateur pour rouler dans un silence presque total.

 

En motard sérieux, je commence par le mode eco, c’est bien pour prendre la machine en main mais on atteint vite les limites de l’ennui, alors je passe en mode roadster, ah ça va mieux, le couple annoncé est présent et je m’amuse un peu plus, dépassement rapide, enchainement de petites courbes avec accélération et freinage, la moto est bien équilibrée et possède un freinage à la hauteur des performances en mode roadster.

Après quelques kilomètres, je passe en mode sport pour voir ce qu’elle a dans la « batterie ». Génial, le couple est encore plus présent et le compteur digital monte très vite jusqu’à 160km/h, après c’est la déception, le calme plat ! On atteint difficilement les 165Km/h compteur, je sais, c’est interdit mais quand j’essaye, j’essaye. Là encore, rien à dire sur le comportement de la moto, mais l’autonomie en a pris un sérieux coup.

Il faut noter que l’autonomie est assez limitée, à vitesse constante de 90Km/h l’autonomie est de 142 kilomètres , et à la vitesse constante de 110Km/h elle est de 110 kilomètres (données constructeur), et bien que la batterie soit rechargeable sur une prise lambda, ce qui multiplie les points de ravitaillement, il faut compter 10 à 12 heures pour une recharge totale, alors qu’il faut 5mn pour faire un plein d’essence.

Conclusion

Pour l’instant on est encore assez loin des motos traditionnelles de puissances équivalentes, tant en matières de performance, d’autonomie, et plus encore lorsque l’on parle tarif (17 990 € pour le modèle essayé, contre 7 à 8000 € pour une moto classique équivalente).

Selon moi, la moto électrique d’aujourd’hui ne peut convenir que sur des trajets courts ou en ville, et est bien trop chère au regard du service ou du plaisir qu’elle procure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu