Essai Suzuki Baleno SHVS Hybride, un bon cheval !

Article publié le 2 juillet 2016 par dans la rubrique Actus, Hybrides, Suzuki et 13130 visites

Au chapitre des hybrides, voiturelectrique.eu est plutôt fan des voitures « plug in » c’est à dire rechargeables et pour lesquelles il est possible de rouler en « tout électrique ».
Tout comme nous avons essayé la 508 Peugeot RXH et la Toyota Auris, il est tout à fait légitime de faire quelques tours de roues avec la toute nouvelle Baleno hybride proposée par Suzuki.

voiturelectrique.eu.baleno-suzuki-SHVS-Hybride2016-06-28 12.31.17

Baléno en 1995
Déjà en 1995, Suzuki avait commercialisée une Baléno qui faisait plutôt bonne figure dans la gamme.

Certes, elle n’a pas d’originalité spécifique, elle ne donne pas spécialement envie, ce n’est pas son nom qui fait penser à un poisson des mers du sud qui accrochera le client, mais la Baleno à plus d’un tour dans son sac. D’abord, elle est très habitable, de la taille d’une Clio, à l’intérieur, on a l’impression d’être dans une Megane, son coffre est le plus grand de sa catégorie, avec 355 litres, en trois mots, c’est tout simplement une voiture simple, efficace et économe. Précisons également qu’il s’agit de la voiture hybride la moins chère du marché en France – 17 150 euros.

voiturelectrique.eu.baleno-suzuki-SHVS-Hybride2016-06-28 12.31.30

Au volant

Certes, les sièges ne sont pas de la qualité et du standard Européen, mais notre japonaise fait bonne figure lorsque l’on est derrière son volant.
Pas d’options ! Hormis le toit ouvrant et les sièges en cuir, tout est inclus dans le prix, et il y a pléthore de fonctionnalités et d’équipements. Un large écran tactile multifonctions, toutes les vitres électriques, air conditionné, système audio haut de gamme, GPS, caméra de recul pour stationner en toute tranquillité, bref, rien ne manque. On notera un progrès dans la qualité des plastiques et des mousses, par rapport à ce qui est fait dans le Vitara notamment. Sans être ni luxueux, ni trop cheap, la Baleno est conforme à l’attente.

voiturelectrique.eu.baleno-suzuki-SHVS-Hybride2016-06-28 12.31.49

Premiers tours de roues

Contrairement à une voiture hybride, notre Baleno ne fonctionne pas si son moteur thermique n’est pas en marche. Une impulsion sur le bouton poussoir « start and stop » permet de démarrer le 1,2 l Dualjet de 90 cv.
La réaction alors immédiate « on est dans une voiture thermique. »

C’est mal connaître Suzuki.

Un peu d’histoire

Suzuki est une marque Japonaise, ça, tout le monde le sait. Très installé dans la motorisation hors bord pour les bateaux et excellent fabriquant de moto, dans l’automobile, Suzuki a plutôt une image de fabriquant de 4×4 à l’instar de son modèle phare le Vitara. Mais Suzuki sait de quoi il parle en matière d’innovation. Suzuki a toujours su se mettre à la page. Suzuki est très bon fabriquant de moteurs, de boites de vitesses, et tout cela se retrouve dans la technologie de la Baleno.

De fait, le système SHVS Hybride « Smart Hybrid Vehicule by Suzuki » est un concentré de technologies qui associe une faible consommation et donc des faibles émissions de co2.
Le principe choisi par le constructeur japonais est d’adjoindre au moteur thermique un alterno-démarreur, qui recharge les batteries Lithium-Ion et soulage le moteur thermique pour réduire la consommation dans certaines conditions.

C’est très ingénieux et cela fonctionne très bien.

voiturelectrique.eu.baleno-suzuki-SHVS-Hybride2016-06-28 12.31.58

Sur la route

Nous avons été conquis par cette voiture, la direction est précise la boite de vitesse est vraiment agréable et efficace, ce n’est pas une voiture de sport, certes, mais la Baleno hybride répondra présent dans les principales situations. Même si les suspensions et les sièges sont un peu trop souples, la Baleno tient bien le pavé, même à vitesse soutenue et sur route sinueuses. Peut-être un peu plus d’insonorisation lorsque le moteur est dans les tours aurait été agréable.

Consommation

Suzuki annonce une consommation de 0,7 litres inférieure grâce au système hybride, en comparant avec une Baleno non hybride. C’est tout a fait logique puisque le moteur thermique se coupe automatiquement dans les phase de décélération. D’autre part, Suzuki a fait un gros effort sur le poids et a effectué des améliorations importantes dans ce nouveau moteur Dualjet.

Pour conclure, nous dirons qu’il faut absolument aller essayer la Baleno avant d’acheter une voiture du segment B (Renault Clio ou Peugeot 208).

Le rapport agrément/consommation ainsi que le rapport prix/équipement mérite vraiment le détour. La Baleno hybride est une voiture très polyvalente, idéale en voiture principale, très à l’aise en ville avec ses faibles émissions et particulièrement agréable sur route.

 

voiturelectrique.eu.baleno-suzuki-SHVS-Hybride2016-06-28 12.31.39

Voiturelectrique.eu aime
L’habitabilité
Le rapport prix/équipement

Voiturelectrique.eu n’aime pas
Le look extérieur
Le maintien des sièges

Tags : , , , ,

2 Responses

  1. Une belle voiture, la voiture dont tout le monde rêve d’avoir rien que pour soi. Très performante et aussi extrêmement confortable, le luxe quoi !

  2. Je viens de faire l’acquisition d’une Baleno ducs quasi neuve avec un super tarif!
    C’est ma première hybride. Mon choix s’était d’abord porté sur une Toyota Prius mais au vu du prix de mon besoin principal en rural cette Suzuki me convenait beaucoup mieux
    Elle est vraiment très bien équipée, une bonne qualité de plastiques intérieurs un équipement varié riche amusant flatteur
    Effectivement belle habitabilité
    Consommation cependant supérieure: 5,6l mais à voir dans le temps
    Un bon rapport qualité/prix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu