Citroën C Zéro : Essai

Article publié le 6 janvier 2014 par rubrique Citroën, Essais et 12030 visites

Voici un dossier spécial, essai sur plusieurs jours, qui me permet de mieux cerner la C Zéro. De fait, il a été possible de bien appréhender les aspects branchement, autonomie qui sont encore peu habituels pour les automobilistes « thermiques » que nous sommes tous encore un peu…

C zéro - Couleur Framboise

C Zéro – couleur framboise

Pour débuter :

La première impression extérieure est agréable malgré un déséquilibre du à sa faible largeur, un rapport largeur/longueur inhabituel qui laisse une sensation visuelle bizarre. On oublie vite cette impression, une fois le véhicule dans le monde urbain. Sa couleur « framboise » lui donne un petit coté classe, plus agréable que le blanc que l’on retrouve souvent sur la C zéro.

La C Zéro trouve facilement sa place dans le monde urbain.

La C Zéro trouve facilement sa place dans le monde urbain.

 

 

Pour la brancher :

Deux possibilités de charge avec deux prises distinctes, la prise charge rapide coté gauche et la prise charge secteur (220 volt domestique) sur le coté droit. le câble est stocké dans le coffre, pas de place particulière n’a été prévu pour le ranger. Lors du branchement, un fort bruit de ventilateur se fait entendre, un voyant signale que le véhicule est branché sur le tableau de bord.

voiturelectrique.eu.interieur.Czero

Certes un peu froid, mais très bien fini.

 

Pour s’installer :

Je trouve le recul du siège conducteur trop faible et je ne mesure qu’1m83. On est alors obligé de baisser le siège au maximum. Sinon, la première impression est plutôt bonne, certes, on n’entre pas dans une voiture au look très sportif, les sièges sont fermes et agréables sans plus. Le tableau de bord n’est pas très futuriste, curieux pour la marque plutôt habituée à proposer des fonctionnalités innovantes. La console centrale avec ses gros boutons de commandes ronds est sympathique, le plastique de la planche de bord laisse cependant une impression austère, le tout est très bien fini, il convient de le préciser.

 

 

Le tableau de bord :

Trois compteurs ronds, bien lisibles et pratiques, pas de cadrans compliqués et difficiles à lire, c’est bien là l’essentiel. A gauche, la jauge de batterie, à droite l’autonomie, au centre, la vitesse bien sur et une aiguille rouge (visible sur la photo) qui indique l’énergie consommée ou l’énergie récupérée.

Compteurs C Zero

Parfaite lisibilité

Coté droit, le compteur d’autonomie (kilomètres restant à parcourir avec la charge de la batterie), l’indication affichée est « instantanée », ce qui explique sans doute les variations (de 30 à 50 kms) lorsque l’on branche la clim ou le chauffage à fond. Difficile donc de compter sur cette indication pour connaitre l’autonomie restante, il vaut mieux, avec l’habitude, utiliser la jauge de gauche (niveau de batterie) comme sur son iphone par exemple.

 

A propos des équipements, pas de GPS, un système audio fort sympathique, mais pas de commande au volant,  je n’ai pas trouvé de pendule. En revanche, allumage auto des feux, ABS bien sur, jantes alliage, anti-brouillards, et système mains-libres Bluetooth (qui ne se jumelle pas avec Apple …). Pas de radar de recul, dommage pour un véhicule citadin de cette catégorie de prix.voiturelectrique.eu.console Czero

 

 

La batterie : Lithium-ion qui permet 150 kilomètres d’autonomie (annoncés) et surtout, avantage indéniable, qui ne se décharge pas si elle reste au garage. Ce n’est pas le cas de tous les modèles que j’ai essayé, c’est un vrai plus. Une petite heure de recharge sur une prise normale donne « une barre » de la jauge. J’estime à une autonomie de 15 ou 20 Kilomètres, c’est pas mal en ville, sachant qu’à l’arrêt au feu rouge ou dans un embouteillage, la batterie ne se vide pas (ou peu). Arrivé aux deux dernières barres, le voyant clignote, la conduite devient alors très vite anxiogène, mais ce n’est pas lié à ce véhicule. Il faut impérativement recharger sa voiture chaque nuit au minimum pour être tranquille.

 

Coté route : Rien à dire, silence absolu, très bon confort de suspension à toute vitesse, enfin jusqu’à 90 km/h… Ensuite, la tenue de route sera dans doute plus … sensible, mais le véhicule n’est pas conçu pour cela.

Pas de possibilité de verrouillage de la trappe en position "branché".

Chargeur domestique 220 volts

Le prix : 29 600 euros auxquels il convient de déduire le bonus écologique. Batteries incluse, pas de frais de location à prévoir comme chez les constructeurs concurrents au groupe PSA. Un vrai plus. Ajouter cependant 500 € pour la peinture métallisée ou 610 € pour le blanc nacré.

 

 

Voiturelectrique aime :

La bonne tenue des batteries en stationnement longue durée

L’absence de frais de location de batteries

Le confort de conduite et des suspensions

Son extraordinaire rayon de braquage

 

 

Voiturelectrique n’aime pas :

Le « S » de la commande de boite

Son prix par rapport à la concurrence

Sa longueur : 3,47m contre 3,44 pour une C1

 

voiturelectrique.eu.4portes.cZero

4 portes, 4 places, un coffre correct

Pour conclure :

Un bon produit pour débuter avec une 4 portes électrique, un bon niveau d’équipement, reste à comparer son prix précisément avec ses concurrentes.

RETROUVEZ TOUS NOS ESSAIS

 

Crédits photos : © CITROËN COMMUNICATION / DMKC / PUB / Duncan SNOW

Tags : , , , , ,

A propos de

Marc Guillemot est le responsable éditorial du site http://voiturelectrique.eu